• Jason Robards (1922-2000)

    Cheyenne pour toujours...

    Jason RobardsJason Nelson Robards, Jr est né le 26 juillet 1922 à Chicago (Illinois) ; fils de l'acteur Jason Robards, Sr, ce n'est qu'après son service militaire passé dans la marine lors de la Seconde Guerre Mondiale qu'il débute sur les planches de New York et au cinéma.

    C'est ainsi qu'il tourne pour John Sturges (Par l'amour possédé, 1961), puis Henry King (Tendre est la nuit) et Sidney Lumet (Long voyage vers la nuit) en 1962.

    Acteur prolifique, se partageant entre le cinéma et la télévision, Jason Robards a la particularité de jouer des figures de l'Histoire, comme Abraham Lincoln par deux fois et à 27 ans de distance, dans deux téléfilms : Abe Lincoln in Illinois (1964) et The Perfect Tribute (1991).

    Également à son palmarès, les personnages d'Al Capone, Franklin D. Roosevelt, Brutus, Dashiel Hammett, Howard Hughes et même Mark Twain ou Sakharov.

    il a également contribué au western, devenant "Doc" Holliday dans 7 secondes en enfer de John Sturges en 1967 avant d'être, l'année suvante, 'Cheyenne', le bandit mexicain au regard blasé et à l'humour désabusé de Il était une fois dans l'Ouest. Deux ans plus tard, Peckinpah en fait son 'Cable Hogue', chercheur d'or vivant en marge de la civilisation avec une prostituée.

    Jason RobardsJason Robard épousa Lauren Bacall en 1961, avec qui il aura un fils, Sam, qui deviendra acteur à son tour. Le couple divorcera en 1969.

    L'acteur, par sa décontraction et son regard toujours railleur et un brin désabusé, a marqué le cinéma et la TV américaine, dans des films de guerre (Tora ! Tora ! Tora !) ou des téléfilms historiques ; mais ce sera surtout un 'Cheyenne' irrité par une "fausse note" d'harmonica qui restera dans les mémoires du public européen...

    Jason Robards est décédé d'un cancer le 26 décembre 2000.

     

    « Randolph Scott (1898-1987)Un nommé Cable Hogue »

  • Commentaires

    1
    FJ Walk
    Mardi 1er Octobre 2013 à 08:26

    Sans oublier son incroyable performance dans la minisérie "INTRIGUES À LA MAISON BLANCHE" où il s'inspire de Nixon pour un rôle complexe de président des U.S.A. odieux et pathétique. 

    2
    Kinskiklaus
    Mardi 1er Octobre 2013 à 08:38

    Pour ma part, il restera à jamais Cable Hogue...

    3
    Mardi 1er Octobre 2013 à 10:03

    Kinskiklaus, si tu reviens sur Ana'Blog à 11H00 aujourd'hui, tu sera servi... (j'espère ne pas avoir trop "spolier", cette fois !)

    4
    DANIEL.
    Mardi 1er Octobre 2013 à 21:36

    Pas très interessé par cet acteur mais je n ai jamais vu "Cable Hogue"et c est une sacrée lacune.C est justement cet acteur qui m a fait faire l impasse sur ce film un peu comme Rod Steiger pour "Il était une fois la Révolution".Depuis j ai vu et aimé le Leone et il est fort probable que ce soit pareil pour le Peckinpah.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :