• Adieu, Robert Forster.

    De Huston à Lynch, en passant par Tarantino.

    Adieu, Robert Forster.Je n'ai vu que deux films de Robert Forster : Vigilante et Jackie Brown. L'acteur nous a quitté aujourd'hui à l'âge de 78 ans.

    Né le 13 juillet 1941 à Rochester dans l'État de New-York, fils d'un ancien dresseur d'éléphants du cirque Barnum, il débute au cinéma dans les années 60 et bien qu'il ait joué devant les caméras de John Huston, Richard Fleischer ou David Lynch, il se spécialisa dans les séries B voire Z.

    Dans sa filmographie, Reflets dans un oeil d'or (1967) d'Huston, Avalanche (1978) de Corey Allen, Le Trou noir (1979) de Gary Nelson ou Vigilante (1981) de William Lustig.

    Quentin Tarantino en fait l'une des vedettes de Jackie Brown (1997), on le retrouve ensuite dans Psycho (1998), remake du film d'Hitchock par Gus Van Sant, dans The Descendants (2011) d'Alexandre Pyne.

    On le retrouvera prochainement au grand écran dans El Camino - un film Breakin Bad de Vince Gilligan.

    Au petit écran, il a joué dans un épisode de Magnum, dans le téléfilm Fenêtre sur cour (1998), remake - là encore - d'un film d'Hitchcock, dans Desperate Housewives (2007)... et bien sûr dans Breakin Bad (2013) et la nouvelle mouture de Twin Peaks (2017).

     

    R.I.P.

    « Adieu, Marie-Josée NatBon Anniversaire, Fred ! »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Octobre à 09:10

    Un acteur qui méritait une autre carrière. Commencer par " Reflets dans un œil d'or" était prometteur. Mais le reste n'a pas vraiment suivi. Tarentino, justement, décèle les qualités de ceux qu'il fait jouer et en sort certains de l'ombre avec succès. 

      • Mardi 15 Octobre à 10:08

        Je reconnais que je suis peut-être un peu sévère envers Tarantino  mais je n'ai pas digéré le fait qu'il ait accusé John Ford de "racisme", et je n'ai pas accroché aux deux ou trois films que j'ai vu de lui.

        Je me pencherai un jour sérieusement sur son travail, mais pour le moment, j'avoue ne pas en avoir envie.

        oops

    2
    Mardi 15 Octobre à 14:20

    Déjà, il n'y a pas d'obligation, on est libre, normalement. Ensuite, les créateurs, quels qu'ils soient ont des phases qui nous plaisent ou pas, mais on ne ne peut jeter, en général, le bébé avec l'eau du bain. Pour être plus précis je suis, par exemple, de ceux qui n'aiment pas " Réservoir dogs " dont la cruauté me déplaît. Cela ne m'a pas empêché de voir d'autres Tarentino et de les apprécier. Je n'attendais pas grand chose de " The hatefull eights " et ai été agréablement surpris. De la même manière je n'ai pas aimé son Django, malgré la présence de bons acteurs, cela ne m'a pas bloqué pour voir et revoir " Il était une fois à Hollywood". Après, comme on dit depuis des années, les goûts et les couleurs...Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :