• Césars 2019 : le palmarès

    Pas si surprenant que ça...

    Césars 2019 : le palmarèsVoilà donc le résultat du cirque cinématographique annuel...  Le grand gagnant est un film sur la violence conjugale : une partie de moi s'en réjouit, mais je ne peux m'empêcher de me dire qu'il s'agit d'un "effet Me Too" qui tiens plus de l'opportunisme que du combat à proprement parler...

     

    Meilleur film : Jusqu'à la garde - Xavier Legrand

    Meilleur réalisateur : Jacques Audiard pour Les Frères Sisters

    Meilleure actrice : Léa Drucker pour Jusqu'à la garde

    Meilleur acteur : Alex Lutz pour Guy

    Meilleure actrice dans un second rôle : Karin Viard pour Les Chatouilles

    Meilleur acteur dans un second rôle : Philippe Katerine pour Le Grand bain

    Meilleur espoir féminin : Kenza Fortas pour Shéhérazade

    Meilleur espoir masculin : Dylan Robert pour Shéhérazade

    Meilleur premier film : Shéhérazade de Jean-Bernard Martin

    Meilleur documentaire : Ni juge ni soumise de Jean Libon et Yves Hinant

    Meilleur film étranger : Une affaire de famille de Hirokazu Kore-Eda

    Meilleur scénario original : Xavier Legrand pour Jusqu'à la garde

    Meilleure adaptation : Andréa Bescond et Éric Métayer pour Les Chatouilles

    Meilleurs costumes : Pierre-Jean Laroque pour Mademoiselle de Joncquières

    Meilleurs décors : Michel Barthélémy pour Les Frères Sisters

    Meilleur film d'animation : Dilili à Paris de Michel Ocelot

    Meilleur court-métrage d'animation : Vilaine fille d'Ayce Kartal

    Meilleure musique originale : Vincent Blanchard et Romain Greffe pour Guy

    Meilleur court-métrage : Les Petites mains de Rémi Allier

    Meilleure photographie : Benoit Debie pour Les Frères Sisters

    Meilleur montage Yorgos Lamprinos pour Jusqu'à la garde

    Meilleur son : Julien Sicart, Julien Roig, Vincent Verdoux pour Jusqu'à la garde

     

    Césars 2019 : le palmarèsLe grand vainqueur cette année est donc Jusqu'à la garde, qui rafle 5 Césars, mais le western de Jacques Audiard  Les Frères Sisters  tire son épingle du jeu avec trois récompenses. La surprise vient du film Shéhérazade qui obtient trois statuettes, tandis que Le Grand bain - qui était donné favoris - ne récolte que le César du meilleur second rôle pour Philippe Katerine.

    Il ne faut pas oublier que ce palmarès est établi par les "professionnels de la profession". Par ailleurs, un premier César du public a été décerné cette année au film Les Tuche 3.

    D'expérience, j'ai souvent été déçue en regardant des films récompensés par les Césars. Mais j'avoue que Jusqu'à la garde et Les Frères Sisters m'intéressent, ainsi que Guy et Les Chatouilles. Je les verrais sans doute un jour...

     

     

    « Happy Birthday, Alan Rickman !Adieu Stanley Donen »

  • Commentaires

    1
    Kinskiklaus
    Samedi 23 Février à 23:34

    Bien entendu, la victoire remportée par "Jusqu'à la garde" pourrait sembler suspecte en ces temps où la cause des femmes se fait entendre. Néanmoins, pour l'avoir vu, ce n'est que mon humble avis, "Jusqu'à la garde" est un excellent film, excellemment joué et dont certaines scènes restent longtemps en mémoire. Je n'ai pas vu tous les films en complétion mais la discrète et très talentueuse Léa Drucker y livre une prestation remarquable. Très content aussi de la remise du César du meilleur acteur à Alex Lutz, amplement mérité. Val, je te conseille vivement de voir son film "Guy". Et je précise que je suis tout sauf fan du bonhomme, mais ce film est une vraie pépite pleine d'intelligence et de tendresse, un hommage aux anciens chanteurs de variété jugés ringards par certains et adulés par d'autres, qui se font discrets dans les médias mais continuent à enchaîner les galas. A l'occasion, tu me diras ce que tu en penses. Et qu'on aime ou pas le film, on ne peut que saluer le talent de création d'Alex Lutz. Bluffant, je t'assure ! 

      • Dimanche 24 Février à 10:20

        J'ai tendance à me méfier de certains discours et certains actes, ces temps-ci !

        Mais bon, j'applaudis à cette mise en avant de films basés sur de graves faits de société (Jusqu'à la garde et Les Chatouilles).

        Pour ce qui est de Guy, je le note sur mes tablettes et j'essaierai de le voir dès que possible. 

    2
    Jeudi 28 Février à 20:13

    J'ai vu " Guy" à sa sortie, Kinskiklaus a raison, c'est un très bon film où Alex Lutz est formidable. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :