• Wild Bill Hickock

    Pas très heureux au jeu...

    Wild Bill HickockJames Butler Hickock le 27 mai 1837 à Homer (aujourd'hui Troy Grove) dans l'Illinois. Très jeune, il fût reconnu localement comme un tireur exeptionnel au pistolet. Vers 18 ans, il part à l'aventure et commence à faire parler de lui après une fusillade à Rock Creek dans le Nebraska le 12 juillet 1861.

    Lors de la Guerre Civile Américaine, il s'engage dans l'Union où il gagne son surnom de "Wild Bill" Hickock, en raison de ses actes héroïques. En 1866 il devient brièvement shérif adjoint à Fort Riley (Kansas) avant de rejoindre l'armée en tant qu'éclaireur.

    En 1869, on retrouve Hickock shérif à Hayes City au Kansas, mais après avoir tué 3 soldats, il doit prendre le large pour ne pas affronter la vengeance des autres militaires et surtout de leur capitaine, le frère de Custer.

    Devenu shérif à Abilene, il doit encore une fois quitter son poste après avoir abattu son adjoint par erreur. En 1873, Hickock fait partie du spectacle itinérant de son ami Buffalo Bill, puis chercheur d'or à Cheyenne, dans le Wyoming, où il épouse une certaine Agnes Lake en 1876.

    Peu de temps après, il quitte sa femme et se rend dans les Black Hills en compagnie de Calamity Jane. C'est là qu'il aboutit à Deadwood où il sera abattu d'une balle dans le dWild Bill Hickockos par Jack mcCall, alors qu'il dispute une partie de poker au Nuttals & Mamm's, le 2 août 1876. Le jeu qu'il avait en main à ce moment-là est entré dans l'Histoire de l'Ouest sous le nom de "Main du mort" (the dead man's hand), c'est-à-dire une paire d'as, une paire de 8 et une carte qui n'est pas connue avec certitude.

    Il y a quelques mois, le Président Barack Obama a déclaré descendre de Wild Bill Hickock par sa mère.

    Figure de l'Histoire des Etats-Unis, Wild Bill Hickock est interpété par Gary Cooper dans Une aventure de Buffalo Bill de Cecil B. DeMille. Dans la comédie musicale Calamity Jane (1953 - David Butler), ses amours avec l'héroïne sont évoquées. Dans Little Big Man d'Arthur Penn, le personnage est présent dans une scène ; dans Le Bison Blanc (1977) de Jack Lee-Thompson, c'est Charles Bronson qui lui prête ses traits.

    Plus récement, il est le héros de Wild Bill de Walter Hill en 1995, avec Jeff Bridges dans le rôle-titre. Et dans le film Mr Quigley l'Australien (1990), de Simon Wincer, le héros venu des Etats-Unis pour tuer des dingos, est en fait Wild Bill Hickock.

    A la télévision, c'est Keith Carradine qui interprète Hickock dans la première saison de Deadwood. Bien avant cela, dans la série Young Rider (L'Equipée du Pony-Express), c'est Josh Brolin qui joue un jeune Hickock ; et dans le téléfilm Purgatory de Uli Edel en 1999, il est joué par Sam Shepard.

    Plus curieux encore, dans la pièce de théâtre Calamity Jane de Jean-Noël Fenwick, il est interprété par Yvan Le Boloc'h au Théâtre de Paris en 2012.

    Du côté de la littérature, Richard Matheson a écrit un roman mettant en vedette Hickock "The Memoirs of Wild Bill Hickock". Le roman de Richard Sale "Le Bison blanc" donna le film de Thompson cité plus haut. Quand à Pete Dexter, il le mets en scène dans "Deadwood" en 1986.

    En BD, il apparaît dans l'oeuvre de Herman : "On a tué Bill" (Dupuis, 2004), et il est bien entendu présent dans de nombreuses aventures de "Blueberry."

     

     

     

    « Le Bison blanc (1977)Mes lacunes »

  • Commentaires

    1
    lemmy Profil de lemmy
    Jeudi 19 Juillet 2012 à 13:57

    Oh, Je ne savais pas que l'excellentissime Quigley avec Tom Selleck était une variation sur Hickock !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :