• Vincent d'Onofrio

    Des rôles souvent marquants.

    Vincent d'Onofrio Vincent Philip d'Onofrio nait à Brooklyn (New York) le 30 juin 1959. Son père est architecte d'intérieur et assistant-producteur de théâtre, sa mère gérante de restaurant. Les parents du futur acteur divorcent quand il est très jeune et sa mère se remarie et emménage avec ses enfants à Hialeah en Floride.

    Vincent est un enfant timide, passant de longues heures dans sa chambre "enfermé dans ma propre tête", comme il le dira lui-même des années plus tard. C'est la découverte de la magie qui le fera sortir de sa coquille : il apprend des tours auprès d'artistes cubains qui tiennent une boutique d'articles de magie près de chez lui. Plus tard, il travaillera dans les coulisses du théâtre dirigé par son père.

    Après son diplôme obtenu au Haleah-Miami Lake Senior High School il intègre l'université de Boulder dans le Colorado durant 18 mois, avant de s'inscrire à l'Actor Studio de New York où l'une de ses professeurs, Sharon Chatten, lui propose un rôle dans Propriété interdite qui se joue à Broadway. Il enchainera avec Des souris et des hommes puis une pièce intitulée Sexual Perversity in Chicago.

    Vincent d'Onofrio va continuer de se produire sur les planches tout en travaillant comme videur au Hard Rock Café. Il sera aussi garde du corps de Robert Plant ou Yul Brynner, mais également coursier.

    Ses débuts au cinéma datent de 1983 mais c'est en 1986 que le public le découvre dans le rôle du soldat 'Léonard "Gomer Pyle" Lawrence' dans Full Metal Jacket de Stanley Kubrick. Pour interpréter ce personnage, Vincent a dû prendre 32 Kg. Son poids atteindra alors 130 Kg, lui occasionnant une blessure à un genou lors du tournage d'une scène. Après une opération chirurgicale et une fois le tournage terminé, l'acteur perdra une partie de son poids en neuf mois.

    Vincent d'Onofrio va aussi jouer pour le petit écran : on le retrouve dans des épisodes d'Equalizer (1985), de Deux flics à Miami (1987). Il est au casting du téléfilm Le Métro de l'angoisse (1998).

    Au cinéma il est patron de garage dans Nuit de folie de Chris Colombus, puis il joue dans Mystic Pizza de Donald Petrie (où il est crédité Vincent Philip d'Onofrio). Après quelques seconds rôles, il va interpréter à deux reprises le même personnage, celui de 'Bill Newman', dans JFK d'Oliver Stone (1991) et dans Malcolm X (1992) de Spike Lee.

    Il va apparaitre dans Mister Wonderfull (1993) d'Anthony Mighella, il sera 'Orson Wells' dans Ed Wood (1994) de Tim Burton, il joue dans Strange Days (1995) de Kathryn Bigelow.

    Vincent d'Onofrio va ensuite interpréter un... "cafard extraterrestre" dans la comédie de SF Men in Black (1997) de Barry Sommenfeld, puis un tueur psychopathe dans The Cell (2000) de Tarsen Singh, un mafieux dans L'Élite de Brooklyn (2010) d'Antoine Fuqua.

    Il retrouve les plateaux de télévision en interprétant le personnage quelque peu "autiste" de 'Robert Goran' dans la série New York, section criminelle entre 2001 et 2011.

    Il joue aux côtés de Stallone et Swarzy dans Évasion (2013) de Mikael Hafstron, interprète un militaire au plans troubles dans Jurassic World (2015) de Colin Trevorow, il est un coureur des bois dans Les 7 Mercenaires (2016) d'Antoine Fuqua.

    Après ses rôles dans les adaptations de Rings (2017 - F. Javier Gutièrez) et CHiP's (2017- Dax Shepard), il joue le frère de Bruce Willis dans Death Wish (2018), remake du Justicier dans la ville réalisé par Eli Roth.

    Il interprète depuis 2017 le rôle récurrent du 'Révérend Dan Carpenter' dans la série Ghost Wars.

    Vincent d'Onofrio continue aujourd'hui de tourner, passant d'un rôle à l'autre avec une aisance remarquable et remarquée.

    Vie privée : l'acteur s'est marié deux fois, d'abord avec l'actrice Greta Scacchi (1989-1993) avec qui il a eu un enfant, il épouse Carin Van der Donk de 1997 à 2003 avec qui il a eu deux enfants. Il a repris la vie commune avec elle depuis.

     

    Filmographie sélective :

    Vincent d'Onofrio 1987 - Full Metal Jacket - Stanley Kubrick

    1988 - Mystic Pizza - Donald Petrie

    1991 - Le Choix d'aimer - Joel Schumacher

    1991 - J.F.K. - Oliver Stone

    1992 - The Player - Robert Altman

    1992 - Malcolm X - Spike Lee

    1993 - Mr Wonderfull - Anthony Minghella

    1994 - Ed Wood - Tim Burton

    1995 - Strange Days - Kathryn Bigelow

    1996 - Feeling Minesota - Steven Baigemlan

    Vincent d'Onofrio 1997 - Men In Black - Barry Somenfeld

    2000 - Chelsea Walls - Ethan Hawke

    2000 - The Cell - Tarsen Singh

    2010 - L'Élite de Brooklyn - Antoine Fuqua

    2013 - Évasion - Mikael Hafstrom

    2014 - Le Juge - David Dobkin

    2015 - Jurassic World - Colin Trevorow

    2016 - Pelé, naissance d'une légende - Jeff et Michael Zimbalist

    2016 - Les Sept Mercenaires - Antoine Fuqua

    2017 - Le Cercle - Rings - F. Javier Gutièrez

    2017 - CHiP's - Dax Shepard

    2018 - Death Wish - Eli Roth

    Vincent d'Onofrio

     

     

     

     

     

    « Continental films - Cinéma français sous contrôle allemand.Jane Birkin »

  • Commentaires

    1
    Kinskiklaus
    Mercredi 16 Mai à 11:17

    L'homme d'un seul rôle, celui de Grosse Baleine dans l'inoubliable "Full Metal Jacket". Depuis, j'ai dû le croiser dans une bonne quinzaine de films et dans la série "New York, section criminelle" et au mieux, j'ai trouvé son jeu passable, au pire médiocre. C'est bien simple : il m'insupporte au plus haut point. Je me demande qui a singé l'autre puisque Clooney et d'Onofrio développent exactement le même jeu et les mêmes postures depuis 15 ans: inclinaison de la tête et coups de menton. Insupportable.

    2
    Daniel
    Mercredi 16 Mai à 22:19

    Je pense tout le contraire de notre ami Kinskiklaus .. Cet acteur apporte toujours quelque chose à chacun de ses rôles , aussi petits soient ils  , une vraie densité qui rappelle les grands seconds rôles d' antan . A mon avis, il est même sous exploité comme pouvait l' être à une époque et dans un autre style un Robert Duwall. Dans la série " New York, unité spéciale" , il  a fait d' un personnage banal quelqu' un d' emblématique et fascinant, en tous cas dans les premières saisons , après et comme dans toutes les séries, les "tics" du héros commencent à agacer...même Columbo devenait " gonflant" dans les années 90.  Peut être que Kinskiklaus nous fait une réaction épidermique à ce comédien et dans ce cas....les goûts et les couleurs...!!

    3
    FJWalk
    Mercredi 16 Mai à 22:35

    Fabuleux acteur ! Parfois mal employé, mais sacrée personnalité. Il faut absolument le voir dans « THE WHOLE WIDE WORLD » où il incarne R.E. Howard, le créateur de Conan.

    4
    Samedi 19 Mai à 12:16

    Il a joué R. E. Howard ? Il faut que je vois ça.

    D'Onofrio a également interprété dans les deux saisons de la série Marvel de super-héros le 'bad guy' Le Caïd, il y est extraordinaire et donne son premier méchant vraiment intéressant et creusé à Marvel.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :