• Une affiche inspirée...

    Une maison, des silhouettes en long manteaux...

    Je sais ce que vous allez dire : "Val a encore une dent contre Quentin Tarantino"... Mais ce n'est pas le cas, pour une fois !

    Voici l'affiche la plus récente du film The Hatefull Eight :

     

    Une affiche inspirée...

     

    Dès que je l'ai vue, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à ceci :

     

    Une affiche inspirée...

     

    Pourtant, je n'ai pas du tout envie de parler de "plagiat" ou de "pompage". Non. En fait, je dirais que c'est un "clin d'oeil". D'ailleurs, le contexte des deux photos est différent : sur la première, les protagonsites cherchent refuge dans un relais de diligence, sur la deuxième, un massacre vient de se produire, qui s'achèvera par le meurtre d'un enfant (et la révélation-choc de l'acteur jouant le "vilain").

    Je ne sais pas comment sont choisis les visuels des affiches des films : réalisateur, producteurs et publicitaires doivent certainement collaborer pour trouver l'image qui marquera le futur spectateur, le poussant à se rendre dans une salle obscure.

    Certaines affiches sont ainsi entrées dans la légende (Les Dents de la mer, par exemple...). Pour celle qui nous préoccupe ici, il est normal qu'un western moderne fasse référence à ses aînés... Surtout quand on connait l'amour de Tarantino pour Leone. 

    Alors oui, j'aime cette affiche, même si je ne suis pas sûre d'aller voir le film à sa sortie.

    « Felicia FarrCharlie, Danny et les glaçons... »

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Décembre 2015 à 06:45

    C'est assez normal que certaines images se recoupent puisqu'elles montrent le même univers, avec chapeaux, colts, manteaux, bottes, etc...Pour une fois je prend la défense de Tarentino. Par exemple,si on prend les films de chevalerie on aura aussi des "allusions" des uns aux autres parce que rien ne ressemble plus à un templier qu'un chevalier teutonique et les affiches ne peuvent faire autrement que montrer un château à l'horizon vers lequel se dirige notre héros. Il n'y a pas toujours d'intention racoleuse, juste le contexte inévitable. La bande annonce d'hateful eight  est prometteuse mais, quelquefois, tout est dedans et il faut vraiment voir l'ensemble pour apprécier le reste.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :