• Tuesday Weld

    Actrice précoce.

    Tuesday WeldNée le 27 août 1943 à New York, Susan Ker Weld est issue de l'aristocratie américaine : en effet, son père Lathrop Motley Weld, descend d'une des familles les plus anciennes établie au Nouveau Monde.  Quant à sa mère, Yosene, elle est la fille du dessinateur William Balfour Ker, connu notamment pour ses illustrations du magazine "Life".

    Le père de Susan meurt lorsque celle-ci a 4 ans et sa mère, refusant de confier ses trois enfants à sa belle-famille, va lancer la petite fille dans le mannequinat. C'est ensuite les premières apparitions à l'écran dès l'âge de 12 ans, notamment dans des séries télévisées. Son pseudonyme "Tuesday" lui vient du surnom que lui donne sa famille. En 1959, elle obtiendra légalement le droit de l'utiliser officiellement.

    En 1956, Tuesday Weld est la vedette du film musical Rock, Rock, Rock aux côtés de Chuck Berry, Frankie Lynon et Johnny Burnett. Elle est doublée vocalement par Connie Francis pour les scènes chantées.

    Tuesday WeldSuivront La Brune brûlante (1958) de Leo McCarey, puis Milionnaire de cinq sous (1959) de Melville Shavelson. La même année, la jeune actrice obtient un grand succès personnel grâce au personnage de 'Thalia Menninger' dans la série The Many Loves of Dobie Gillies, dont le rôle-titre est tenu par Dwayne Hickman. Elle sera nominé aux Golden Globes dans la catégorie "Meilleur espoir".

    Elle signe un contrat avec la 20th Century Fox, et apparait dans High Times aux côtés de Bing Crosby. À la télévision, on la retrouve dans un épisode de The Dinah Shore Chevy Show, puis elle est la co-vedette du Tab Hunter Show en 1960, avant de participer à la série d'ABC Bus Stop, adaptée du film éponyme avec Marilyn Monroe.

    Tuesday est ensuite le premier choix de Stanley Kubrick pour Lolita (1962), mais elle repousse sa proposition en disant "Je n'ai pas besoin de jouer le rôle. Je suis Lolita." Elle entretient en effet à ce moment là des liaisons avec des hommes murs comme l'acteur John Ireland. Sa mère est scandalisée par la vie privée de sa fille, mais celle-ci la menace d'abandonner le cinéma, ce qui signifierai une baisse des revenus de la famille Weld. Elle quittera néanmoins le giron maternel à 16 ans pour acheter sa propre maison.

    Tuesday WeldAu cinéma, elle partage l'affiche d'Amour sauvage (1961) avec Elvis Presley  (avec qui elle a une aventure), est la partenaire de Steve McQueen dans La Dernière bagarre (1963) et Le Kid de Cincinnatti (1965), joue aux côtés d'Anthony Perkins dans Les Pervertis (1968) et de Gregory Peck dans Le Pays de la violence (1970). Elle refusera successivement de jouer dans Bonnie and Clyde, Rosemary's Baby, 100 $ pour un shériff et Bob et Carol et Ted et Alice.

    Après Un coin tranquille (1971) avec Jack Nicholson, Tuesday retrouve Anthony Perkins pour Play It As It Lays (1972), film pour lequel elle obtient le Prix d'interprétation féminine à la Mostra de Venise. Quelques années plus tard, elle est nominée aux Oscars - dans la catégorie "meilleur second rôle féminin" - pour sa prestation dans À la recherche de Mr Goodbar (1977) avec Richard Gere et Diane Keaton.

    Tuesday WeldDans les années 80, elle joue devant les caméras d'Arthur Hiller (Avec les compliments de l'auteur - 1982), Sergio Leone (Il était une fois en Amérique - 1984) et Chris Columbus (Hartbreak Hotel - 1988). Elle ralentis ensuite sa carrière cinématographique, n'apparaissant plus que sporadiquement, notamment dans Chute libre (1993) de Joel Schumacher avec Michael Douglas et Robert Duvall, Feeling Minnesota (1996) avec Keanu Reeves, Cameron Diaz et Vincent D'Onofrio, ou Chelsea Walles  (2001) d'Ethan Hawke qui est à ce jour sa dernière apparition à l'écran.

    À la télévision, Tuesday a eu une carrière également très bien remplie, même si la plupart de ses prestations ne sont pas connues du public français, comme dans le téléfilm F. Scott Fitzgerald in Hollywood (1976) où elle interprète 'Zelda Fitzgerald'. Seule exception, un épisode de la série Les Cadavres exquis de Patricia Highsmith en 1990.

    Côté vie privée, Tuesday Weld fut mariée trois fois : avec le scénariste Claude Harz de 1965 à 1971 -ils eurent une fille, Natasha (1966), puis avec Dudley Moore entre 1975 et 1980. Leur fils, Patrick, né en 1976, deviendra acteur, réalisateur et éditeur.  Enfin elle épouse le violoniste et chef d'orchestre Pinchas Zuckermann en 1985, avant de divorcer en 1998.

    Tuesday WeldTuesday Weld

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Notes : Tuesday Weld fut une source d'inspiration pour de nombreux musiciens et paroliers. Ainsi, dans la chanson des Beatles "She Came in Through", on entend les paroles "Sunday's on the phone to Monday, Tuesday's on the phone to Me", alors que, selon certains, la chanson des Rolling Stones "Ruby Tuesday" serait inspirée par l'actrice.

     

    « Mes souvenirs de Victor...Un dernier film pour Alain Delon ? »

  • Commentaires

    1
    Daniel
    Samedi 6 Mai 2017 à 17:32

    Actrice peu connue en France mais...quel talent ! Un physique à la Bardot , parfaite en ingénue comme dans le drame , bref toujours crédible et anti star par excellence ! Elle a refusé nombre de films parce qu elle ne voulait absolument pas avoir l étiquette de "star" , " Bonnie and Clyde " dont elle était le premier choix par exemple. Oui Weld  était " Lolita" ( alcoolique à l âge de...11 ans , et acceptant les faveurs d homme plus vieux dès  l âge de..12 ans ) . Elle a mené sa vie à l envers et coule aujourd hui des jours paisibles hors du Tout Hollywood qu elle n a jamais fréquenté . Dans la liste de ses films il manque le remake de " Madame X ", gros succès télévisuel , ou elle est bouleversante et trouve un ( sinon le) de ses meilleurs rôles . Une petite erreur sur la dernière photo de gauche : il s agit , là aussi , du " Kid de Cincinnati " ou elle est accompagnée de Ann Margret ( elle aussi ex d Elvis Presley....il avait du goût le King ) , l ange et le diable côte à côte dans ce film .

      • Samedi 6 Mai 2017 à 17:54

        Erreur réparée, merci, Daniel ! wink2

        Tuesday Weld a été précoce dans bien des domaines, en effet ! J'ai été abasourdie en lisant sa bio sur le Net. mais l'attitude de sa mère y est sans doute pour quelque chose... Toujours est-il qu'il est dommage que cette actrice soit si peu connue chez nous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :