• Trigger

    Un "Wonder Horse"

    TriggerTrigger ("Gâchette") est né le 4 juillet 1934 dans le Montana, d'un père pur sang anglais et d'une mère quarter horse. Son nom était alors Golden Cloud.

    Cet étalon palomino* débuta à l'écran dans Les Aventures de Robin des Bois (1938), où il servi de monture à Olivia de Havilland. Un peu plus tard, Roy Rogers , qui doit tourner son premier western en vedette, se voit proposer Golden Cloud parmi d'autres montures. Il le choisit, et, séduit par ses capacités, il l'achète en 1943 et le renomme Trigger.

    L'équidé sera la monture de Roy Rogers dans de nombeux westerns, et notamment dans My Pal Trigger et The Golden Stallion dont il est la vedette.

    Trigger aura deux "doublures", Little Trigger, qui connaissait plus de 100 tours et était, aux dires de Rogers et du dresseur, "le plus intelligent des chevaux", et Trigger Jr, un Tennessee Walking Horse, qui participait aux show télévisés du "Roi des Cowboys" grâce à sa quatrième allure.

    Trigger mourut de mort naturelle à 31 ans, le 3 juillet 1965. Roy Rogers le fit naturaliser et, lorsqu'il ouvrit son musée à Apple Valley (Californie) en 1967, l'animal y figura en bonne place. plus tard, le musée sera transféré à Victorville toujours en Californie, avant de déménager à Branson dans le Missouri.

    Une réplique de Trigger en fibre de verre accueille les visiteurs devant le musée.

     

    TriggerCi-contre : un livre consacré aux exploits de Roy Rogers et Trigger.

    Ci-dessous : Figé pour l'éternité...

     

    Trigger

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    *Val sort sa science (avec l'aide de Wikipédia) :

    Le palomino désigne une robe dérivée de l'alezan. Lorsque Trigger naquit dans les années 30 cette couleur était déjà très recherchée par les éleveurs américains, mais la popularité de notre étalon va accélérer les demandes de chevaux palomino.

    Le palomino est connu depuis l'Antiquité, et le gène est très présent chez les chevaux ibériques par le biais des chevaux barbes et arabes ; le nom de cette robe viendrait de la famille Palomino, qui pratiquait l'élevage de chevaux au XVème Siècle. Une autre théorie veux que le terme provienne d'un vignoble, ou du nom espagnol de la colombe ("paloma").

    Toujours est-il que ce sont les conquistadores, qui, en important des chevaux dans le Nouveau Monde, commencèrent à sélectionner la couleur, qui sera très prisée par les colons mais aussi par les Indiens.

    Aujourd'hui, la robe palomino est toujours l'une des plus appréciées par les amateurs de chevaux "western". Une autre robe, le crème, ressemble au palomino, mais pour les différencier, il faut savoir que les chevaux palomino ont les yeux bruns, alors que les crème ont les yeux bleus.

    « Roy Rogers (1911-1998)Le Bison blanc : livre et film »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :