• Sidney Poitier

    L'un de ceux qui firent changer la place des Noirs au cinéma.

    Sidney PoitierNé le 20 février 1927 à Miami, alors que ses parents étaient en voyage en Floride, Sidney Poitier a grandi à Cat Island (Bahamas) dans la ferme familiale, puis à Nassau.

    A l'âge de 15 ans, son père l'envoi finir ses études à Miami, où vit déjà son frère, puis, deux ans plus tard, le jeune Sidney qui veut devenir acteur, part pour New York où il s'inscrit à l'American Negro Theatre.

    Darryl F. Zannuck le repère et lui offre un rôle dans le film La Porte s'ouvre (1950), aux côtés de Richard Widmark.

    Sidney Poitier va dès lors se partager entre le théâtre et le cinéma, tournant dans Graine de violence (1955), La Chaine (1958), ; après avoir joué dans la pièce Un raisin au soleil en 1959, il reprend son rôle dans l'adaptation pour le grand écran en 1961.

    Suivent les films Les Drakkars (1963) et Le Lys des champs pour lequel Sidney Poitier est le premier acteur Noir à obtenir un Oscar. Il incarne ensuite Simon de Syrène dans La Plus grande histoire jamais contée, puis, dans le western La Bataille de la vallée du diable, un ex-"buffalo soldier".

    Grâce au film Dans la chaleur de la nuit et sonSidney Poitier rôle d'inspecteur en but au racisme ambiant, l'acteur devient précurseur de la "blaxploitation"  ; le film connaitra deux séquelles.  Devine qui vient diner ? où il affronte Spencer Tracy et Katharine Hepburn, parents de sa fiancée blanche, souligne son implication dans les luttes pour les droits civiques des années 60.

    Sidney Poitier a été marié à la danseuse Juanita Hardy de 1950 à 1965 avant d'épouser Joanna Shimkus en 1972. Le couple a deux filles, dont Sidney Tania Poitier qui est également actrice.

    En 1974, l'acteur est fait chevalier-commandeur de l'Ordre de l'Empire Britanique ; il sera nommé embassadeur des Bahamas au Japon en 1997, représentera également son pays d'origine au sein de l'UNESCO et, pour son millitantisme pour les droits civiques aux U.S.A. il reçoit en août 2009 la médaille de la liberté (la plus haute distinction américaine) des mains de Barack Obama.

    Sidney Poitier

     

     

    « La Chaine (1959)Jack l'éventreur »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :