• Sal Mineo (1939-1976)

    Étoile filante ?

    Sal Mineo (1939-1976)Salvatore Mineo Jr nait le 10 janvier 1939 à New York, de parents italiens. Son père, Savlatore Sr est fabriquant de cercueils. Sa mère, Joséphine, qui rêve de voir son fils devenir artiste, l'inscrit dans une école d'art dramatique où le jeune Sal apprend la danse et le théâtre.

    Il débute sur les planches dans La Rose tatouée (1951) aux côtés d'Eli Wallach et de Maureen Stapleton, puis dès l'année suivante il obtient le rôle du jeune prince 'Chulalongkon' dans la comédie musicale Le Roi et moi. Son partenaire Yul Brynner lui prodiguera des conseils.

    Sal Mineo participe ensuite au show musical de la chaîne ABC Jukebox Jury en 1953 et 1954, et apparait dans des téléfilms ou les séries Omnibus et Philco Television Playhouse.

    Son premier rôle au cinéma date de 1955 (La Police était au rendez-vous) mais c'est grâce à son personnage de 'John "Plato" Crawford' dans La Fureur de vivre de Nicholas Ray qu'il obtiendra la consécration : son jeu lui vaudra une nomination à l'Oscar du meilleur second rôle.

    Il tourne ensuite dans Marqué par la haine de Robert Wise puis dans Géant de George Stevens, tout deux sortis en 1956.

    En 57, Sal Mineo tente une carrière de chanteur. Il sortira plusieurs titres Rock'N'Roll dont "Start Movin'" et "Lastin'Love" qui resteront plusieurs semaines dans les "Billboards" américains. Il continue également de tourner : il interprète un jeune sioux dans Tonka (1958) , tient le rôle-titre de The Gene Krupa Story (1959) et fait parti du casting d'Exodus (1960) d'Otto Preminger. Il obtient un Golden Globe pour sa prestation dans ce film et sera nominé une seconde fois aux Oscars.

    On le retrouve ensuite dans Le Jour le plus long (62) et dans Les Cheyennes (64). Mais à la fin des années 60, l'acteur est devenu trop vieux pour jouer les teenagers et par ailleurs, des rumeurs sur son homosexualité commencent à lui poser problème, notamment lors des castings. Il va alors se tourner vers la télévision (Combat !, Hawaï police d'État, Mission Impossible ou Columbo).

    Sal Mineo retrouve également les planches : en 1969, il met en scène et interprète la pièce Fortune and Men's Eyes de John Herbert, se déroulant dans le milieu carcéral, montrant des scènes de nudité et d'homosexualité masculine.

    Au cinéma, son tout dernier rôle sera celui du singe 'Milo' dans Les Évadés de la planète des singes (70)

    Côté vie privée, Sal a rencontré l'actrice Jill Haworth sur le plateau du film Exodus. Le couple restera uni un long moment, et un mariage est même envisagé, lorsque Jill rompt avec lui après avoir appris sa liaison avec le chanteur Bobby Sherman. Elle gardera néanmoins un lien amical avec Sal jusqu'au décès de celui-ci.

    Par ailleurs, Sal Mineo, sans doute fatigué des rumeurs, avoue en 1972, lors d'une interview, qu'il est bisexuel.

    En 1976, il joue un voleur dans la pièce P.S : Your Cat is Dead. Le soir du 12 février, alors qu'il rentre d'une répétition à Los Angeles, il est agressé à Hollywood par un voleur, Lionel Ray Williams, qui le poignarde à mort. Arrêté, son agresseur reconnait les faits.  Il sera condamné en 1979 à 57 ans de prison.

     

    Filmographie sélective :

    Sal Mineo (1939-1976)1955 - La Police était au rendez-vous - Joseph Pewney

    1955 - La Fureur de vivre - Nicholas Ray

    1956 - Marqué par la haine - Robert Wise

    1956 - Géant - George Stevens

    1958 - Tonka - Lewis R. Foster

    1960 - Exodus - Otto Preminger

    1962 - Le Jour le plus long - Ken Anakin, Andrew Morton, Bernhard Wicki, Gerd Oswald, Darryl F. Zanuck

    1964 - Les Cheyennes - John Ford

    Sal Mineo (1939-1976)1965 - La Plus grande histoire jamais conté - George Steven

    1969 - Krakatoa, à l'est de Java - Bernard L. Kowalski

    1970 - Les évadés de la Planète des singes - Don Taylor

     Sal Mineo (1939-1976)

    « Tom Hanks - 2ème partie.James Horner (1953-2015) »

  • Commentaires

    1
    Kinskiklaus
    Lundi 22 Octobre à 15:27

    Triste destin que le sien. Outre ses différents rôles au cinéma, je me souviens de lui dans l'excellent épisode de Columbo intitulé "Immunité diplomatique". D'ailleurs, de mémoire, Peter Falk figurait parmi ses amis proches.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :