• Roscoe "Fatty" Arbuckle (1887- 1933)

    Victime de l'hypocrisie hollywoodienne.

    Roscoe "Fatty" Arbuckle (1887- 1933)Lorsqu'il nait le 24 mars 1887 à Smith Center dans le Kansas, son père, William Goodrich Arbuckle, est persuadé que ce gros bébé de déjà 14 livres n'est pas de lui. Il le prénomme alors Roscoe Conking, du nom d'un politicien qu'il exècre.

    Un an plus tard, la famille s'installe à Santa Anna en Californie. Roscoe grandit dans une famille de 9 enfants et sera le souffre-douleur de son géniteur, tout en étant désavantagé par un physique rondouillard qui lui vaudra le surnom de "Fatty".

    Le jeune garçon est pourtant doué pour le chant et, malgré son embonpoint, étonnamment très agile. Il a douze ans quand sa mère décède. Il rejoint alors une troupe de comédiens itinérants et parcours la côte Ouest des États-Unis en se produisant dans des spectacles de pantomime.

    En 1906, il entre à l'Orpheum Theatre de Portland et le 6 août 1908 il épouse l'actrice Minta Durfee. Le couple intègre alors la compagnie Morosco Burbank Stock Company qui sillonne les États-Unis. Il participe aussi a des tournées à Hawaï, en Chine et au Japon.

    Celui que l'on appelle "Fatty" Arbuckle débute au cinéma en 1909 : il signe un contrat avec la firme Selig Polyscope Company mais c'est sa rencontre avec Mack Sennett qui va être déterminante pour lui.

    Roscoe "Fatty" Arbuckle (1887- 1933)C'est en effet au sein de la Keystone Company qu'Arbuckle va devenir une vedette grâce à Fatty et le voleur. Sa silhouette ronde devient très célèbre auprès du public et en moins d'un an il tournera  45 films. Il sera généralement associée à l'actrice Mabel Normand.

    La légende veux que ce soit lui la première victime du fameux gag de la tarte à la crème, ou "Slapstick".

    En 1914 sort Fatty au poulailler dont il a co-écrit le scénario et qu'il réalise. Dès lors il signe ou co-signe ses scénarios et devient réalisateur de ses propres courts-métrages, n'apparaissant plus que rarement dans les oeuvres des autres metteurs en scène. C'est l'époque où, avec Mabel Normand et Charlie Chaplin, il est la star de la Keystone.

    Mais la firme est absorbée en 1915 par la Triangle Films Corporation dont l'objectif final est de produire des longs-métrages. Fatty préfère rejoindre la compagnie fondée par Joseph M. Schrenk, la Comique Films Corporation, dont il devient le dirigeant.

    Il y produit des films de la série "Fatty", partageant l'écran avec son neveux Al St John et Alice Lake. C'est aussi à ce moment qu'il découvre un jeune comédien de théâtre, Buster Keaton, qu'il embauche sur Fatty boucher. Très vite, le trio Fatty-Keaton-St John devient la locomotive de la firme Comique Film Corp.

    Roscoe "Fatty" Arbuckle (1887- 1933)Buster Keaton apprend beaucoup d'Arbuckle, qu'il considère comme son mentor et avec qui il participe à l'écriture et à la réalisation des films. Selon les spécialistes du genre, ces films seront les meilleurs courts-métrage de Fatty.

    En 1919, Roscoe revend ses parts de la compagnie à Keaton et signe un contrat avec la Paramount qui lui offre l'occasion d'exprimer son talent dans des longs-métrages. Son premier film tourné pour la firme, The Round-Up de George Melford est un grand succès public.

    Six autres longs-métrages sortiront jusqu'en 1921, Fatty n'hésitant pas à tourner trois films en même temps... mais le destin va lui jouer un sale tour...

    Le 5 septembre 1921, nous sommes en plein week-end du "Labor Day", période fériée aux États-Unis. Fatty Arbuckle participe à une fête privée au St-Francis Hôtel de San Francisco. Parmi les invités, une jeune actrice, Virgina Rappe, qui se plaint de violentes douleurs abdominales. Quelques temps plus tard, l'acteur découvre la jeune femme inanimée dans sa chambre et appelle un médecin présent à la fête. Virginia sera finalement transportée à l'hôpital où elle décédera quatre jours plus tard, le 9 septembre, suite à une péritonite.

    Une amie de Virginia, Maud Delmont, va porter plainte : selon elle, Fatty Arbuckle a violé la jeune actrice, provoquant par son poids de graves lésions internes qui lui seront fatales. Arrêté le 11 septembre, il est accusé de viol et d'homicide.

    Dès l'annonce de son incarceration, la presse se déchaine, les journaux font état de rumeurs sur les étranges moeurs d'Hollywood. Avant même le procès, Roscoe "Fatty" Arbuckle est déjà condamné par l'opinion publique, galvanisée par les ligues de vertu et les groupements féministes.

    Roscoe "Fatty" Arbuckle (1887- 1933)Il faudra trois procès pour finalement l'acquitter, mais le mal est fait : son nom est le premier inscrit sur une "liste noire" établie par le tout nouveau comité, le Motion Picture Producers and Distributors of America (MPPDA) qui vient d'être créé par William Hayes pour "purger Hollywood de tout manquement à l'ordre moral".

    L'acteur-réalisateur est interdit de travail durant 10 ans. Il voyage un temps en Europe avant de rentrer en Amérique. Heureusement tout le monde ne s'est pas détourné de lui : Buster Keaton l'emploie comme scénariste et réalisateur, notamment sur des films comme Daydreams ou Sherlock Junior. Ironie du sort, Roscoe choisit le nom de son père, William Goodrich, comme pseudonyme.

    L'influence de son ami Joseph M. Schrenk lui permet également de réaliser des courts-métrages entre 1925 et 1932, ainsi qu'un long-métrage, The Red Mill en 1926, qui aura un petit succès public. Entre 1927 et 1930 l'acteur remonte sur les planches pour une tournée à travers le pays, mais des manifestations d'hostilité se produisent à son encontre. Il finit par renoncer et retourne à Hollywood où il rachète un cabaret, The Plantation.

    Côté vie privée, après avoir divorcé de Minta Durfee en 1923, il épouse Doris Deane en 1925 mais le couple se sépare en 1929.

    Roscoe revient au cinéma en 1930 par le biais de la réalisation de courts-métrages, mais son style a disparu et il ne fait plus que du travail "alimentaire". En 1932 arrive le bout du tunnel : il signe un contrat avec la Warner Bros. pour une série de six courts-métrages sonores où il retrouve son complice Al St John.

    Le premier film, Hey, Pop ! est immédiatement un succès tout comme les deux suivants. Après le tournage de ses trois autres films, l'acteur signe le 29 juin 1933 un second contrat portant sur un long-métrage.

    Hélas, le soir même, Roscoe "Fatty" Arbuckle est victime d'une crise cardiaque et décèdera dans la nuit. Ses cendres seront dispersées dans l'Océan Pacifique.

     

     

    « Jane BirkinLes projets de Steven. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :