• Robert Mitchum (1917-1997)

    Un étonnant bonhomme...

    Robert MitchumNé Robert Charles Durman Mitchum le 6 août 1917 à Bridgeport (Conecticut), Robert Mitchum roule sa bosse avant de débuter à Hollywood : petits boulots divers, boxeur, il a également fait un séjour dans un pénitentier.

    C'est essentiellement dans le film Noir qu'il donnera le meilleur de lui-même : Pendez-moi haut et court- La Griffe du passé de Jacques Tourneur en 1947, où, propriétaire d'une station-service isolée, il est rattrapé par son passé.

    Mais c'est bien sûr son rôle de "pasteur" psychopate à la recherche d'un magot qui marquera les mémoires dans La Nuit du Chasseur de Charles Laughton, en 1955.

    Encore un rôle de "monstre" dans Les Nerfs à Vif (J. Lee-Thompson, 1962), face à Gregory Peck, pour ce qui sera un des chefs-d'oeuvre du film Noir.

    Robert Mitchum apparaît également dans des westerns : La Rivière Sans retour en 1954 d'Otto Preminger, avec Marilyn Monroe, L'Homme au fusil en 1955 de Richard Wilson, El Dorado en 1966 d'Howard Hawks, La Vengeance du Sherif, de Burt Kenedy en 1969.

    En 1962, il fait partie du casting du film Le Jour le plus long.

    En 1990, Georges Lautner le dirige dans Présumé Dangereux, et il participe au remake par Martin Scorcese du Robert Mitchumfilm de Lee-Thompson Les Nerfs à Vif en 1991.

    A la TV, il joue dans Le Souffle de la Guerre (1983), Nord et Sud et Equalizer en 1985.

    Curieux personnage qu'est Robert Mitchum : alcoolique, drogué, bagarreur, mais également auteur de pièces pour enfants et de poèmes, marié depuis 1940 et père de deux fils, Jim et Chris également acteurs ; son jeu minimaliste "colle" étrangement toujours aux personnages qu'il incarne, comme s'il se coulait avec aisance dans n'importe quel rôle sans se fatiguer...

    Robert Mitchum a également tâté de la chanson : il a sorti un album intitulé "Calypso is like so" où il reprends "Mathilda" de Harry Belafonte, et il renouvellera l'experience en 1967 avec des chansons "country" : "That Man".

    Robert Mitchum disparaît le 1er juillet 1997 à Santa Barbara en Californie, la veille de la mort de son vieil ami James Stewart.

    « SCOOP ! Rien que pour mes yeux... »

  • Commentaires

    1
    Kinskiklaus
    Mardi 29 Mai 2012 à 13:51

    Mes meilleurs souvenirs: "la nuit du chasseur", "El dorado" et "Dead man".

    2
    lemmy
    Mercredi 30 Mai 2012 à 21:52

    L'acteur absolu. Je l'aime dans tous ses films, même ses moins bons (bon, j'imagine qu'il en a fait des atroces, dont celui dont tu parles de Lautner). Il y a toujours quelque chose à tirer d'un film avec Mitchum, la marque d'un grand. J'ai revu récemment "Ciel rouge", petit western de Robert Wise, et il y est formidable comme toujours. J'ai acquis il y a quelques mois "The story of G.I. Joe" de Wellmann, mais je ne l'ai toujours pas vu.

    3
    Mercredi 30 Mai 2012 à 22:08

    Un grand acteur, oui. J'ai adoré La Nuit du Chasseur, ainsi que Les Nerfs à Vif.  Il avait toujours l'air de ne pas jouer, mais ses interprétations étaient plus subtiles qu'on ne le croit.

    Et j'aimes ces chansons "Calypso", si un jour je trouve l'album, je l'achéterais.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :