• Quentin Tarantino bientôt à la retraite...

    Seul le temps nous dira s'il était un grand réalisateur.

    Quentin Tarantino bientôt à la retraite...Voilà une information que j'ai trouvé personnellement fort agréable : Quentin Tarantino a dit qu'il comptait abandonner le cinéma après avoir réalisé son dixième film.

    Ainsi, lors d'une conférence de presse donnée à San Diego, il a annoncé "(Encore deux films et) -là il fait tomber son micro - Boum. Vous pourrez dire à tout le monde «essayez de faire mieux que ça» (...) Je dirais que j'ai eu du succès si, à la fin de ma carrière, on me considère comme l'un des plus grands cinéastes de l'histoire. Et plus encore, un grand artiste, pas seulement un réalisateur."

    Quelle modestie ! Ceci dit, je ne peux lui en vouloir, puisque ses premières réalisations Reservoir dogs et Pulp fiction sont devenus des films-cultes. À tort ou à raison ? Je n'en ai aucune idée : je n'ai pas vu le premier, et je n'ai rien compris au second.

    En fait, "Q.T" avait déjà à plusieurs reprises évoqué son retrait du cinéma après une courte carrière. Ainsi, l'année dernière, à l'occasion de la sortie de son western Les 8 Salopards, il disait lors d'une interview "Je ne pense pas qu'il faille rester sur le devant de la scène jusqu'à ce qu'on vous implore de la quitter. J'aime bien partir en laissant les gens sur leur faim (...). J'aime bien l'idée d'une filmographie de dix films. Donc, j'en ai encore deux à faire. Rien n'est gravé dans le marbre, mais c'est ce que j'ai en tête."

    Le réalisateur est donc en pleine préparation de son avant-dernier film... Courage, plus qu'un et... on laissera le temps faire son oeuvre pour savoir s'il est le grand réalisateur que certains prétendent ou un simple opportuniste du cinéma comme d'autres le pensent.

    Cela me donne envie de raconter une blague :

    "Tu as vu le dernier Tarantino ?"

    "Oui, et j'ai bien aimé."

    "Pourquoi ?"

    "Parce que c'était le dernier !"

    Certains diront (sans doute avec raison) que je devrai connaître la filmographie de Tarantino avant de m'en moquer ainsi, mais j'avoue que les quatre films que j'ai vu du bonhomme ne m'ont pas laissé de souvenir impérissable.

    ... et surtout je lui en veux d'avoir dénigré John Ford et de se prendre (consciemment ou non) pour le nouveau Sergio Leone.

    « Nanarland, le livre des mauvais films sympathiques 2 : Electric BoogalooLe Bourreau du Nevada (1959) »

  • Commentaires

    1
    FJWalk
    Samedi 5 Novembre 2016 à 09:50

    Je ne sais pas non plus si c’est un bon, un grand, un génial réalisateur ou un imposteur, un enfumeur, un charlatan... Tout ça à la fois sans doute ? Je n’ai jamais eu envie de revoir ses films, une vision m’a suffi. Je le vois comme un « geek » hyperactif qui a l’énergie et l’enthousiasme d’entraîner tout le monde dans son délire...

    Mais des polars hongkonguais aux westerns italiens, des films de sabre japonais aux blaxploitations, il n’a fait que puiser son inspiration dans le travail des anciens. Franchement, je ne sais pas. ouch

      • Samedi 5 Novembre 2016 à 10:14

        À la limite, on peux mettre à son crédit d'avoir fait découvrir un pan du cinéma à la jeune génération : chambara, blaxpoitation, western italien...

        Mais franchement, je trouve son cinéma complètement "foutraque" : Pulp Fiction et Unglorious basterd partent dans toutes les directions, Django unchained contient de bonnes choses gâchées par un final trop violent et une "chute" complètement clownesque.

        Pour Jackie Brown, je pense que je le reverrais un jour, ayant lu de bonnes critiques de la part de certains de nos amis. Donc, je réserve mon opinion pour le moment sur ce film.

        Il me reste à voir Les 8 salopards Reservoir Dogs et le dyptique Kill Bill. Mais j'avoue que je ne suis pas pressée...

    2
    FJWalk
    Samedi 5 Novembre 2016 à 10:30

    « RESERVOIR DOGS » et « JACKIE BROWN » m’avaient bien plu à leur sortie. Mais bizarrement là encore, je n’ai jamais ressenti l’envie ou le besoin de les revoir. Étrange phénomène... eek

    3
    Kinskiklaus
    Samedi 5 Novembre 2016 à 12:44

    Pas fan du tout mais ayant vu tous ses films. "Reservoir Dogs", "Pulp Fiction" et surtout "Jackie Brown" restent pour moi d'excellents films. Ça se gâte considérablement après, le monsieur ayant pris un melon aussi gros que la poitrine de Pam Grier : énorme ! Il serait bien meilleur s'il se contentait de faire des films et de s'exposer un peu moins en interview. Après, techniquement, oui, c'est un grand réalisateur, faut quand même le reconnaître. Il ne se cache pas pour "pomper" plein d'idées piochées dans plein de films qu'il vénère, je pense qu'on peut donc considérer qu'il leur rend un hommage véritablement sincère. Il possède son propre style, là aussi c'est indéniable. Non, vraiment je pense que le problème majeur de Tarantino est qu'il passe trop de temps à se masturber face à son ego. Un génie, sûrement pas, un grand réalisateur, oui. Et je sais pas pour vous, mais je trouve que ce qui faisait la force de ses films avant est devenu son plus gros handicap avec ses films depuis dix ans : les dialogues. "Les 8 salopards" m'a légèrement réconcilié avec lui même s'il reste un film mineur. A suivre. Et quoiqu'il arrive, même s'il prenait sa retraite maintenant, il appartiendrait déjà à l'histoire du cinéma, qu'on le veuille ou non. Allez Quentin, laisse tomber la coke, fais une retraite dans un monastère et tu seras capable de nous pondre un grand film.

    4
    Samedi 5 Novembre 2016 à 13:11

    Pour moi, il restera dans l'histoire du cinéma, c'est un auteur qui a son ton et ses thèmes. Il a quand même crée quelque chose d'unique, et ses références ne sont pas tant des plagiats que des associations référentielles pour aller vers autre chose, un peu comme Bronson dans les douze salopards dans la scène du psy militaire :-)... (après on peut trouver ces associations foireuses). Mais il ne faut pas le réduire à ses références, c'est facilement réducteur. Lors d'un débat autour d'un film de John Ford, j'avais posé une question à un critique de Positif et universitaire sur cette détestation de Ford par Tarantino. Il avait justement répondu qu'on pouvait tout à fait avoir des goûts de chiottes en cinéma (il ne goûte pas trop le cinéma de genre) et être un grand cinéaste (pas dans ces termes-là, mais dans l'idée ;-)). Je trouve que son film le plus directement référentiel, "Death Proof", est son plus faible, chiant quoi.

    5
    Kinskiklaus
    Samedi 5 Novembre 2016 à 13:31

    D'accord sur tout ami lemmy. "Death Proof", je l'avais totalement oublié celui-ci. L'idée était bonne sur le papier mais sur l'écran, ce fut une demie-catastrophe. Même dans "les huit salopards", Kurt Russell est mal employé, un comble quand même ! Couplé à "Death Proof", j'avais par contre trouvé totalement jouissif le "Planète Terreur" de Rodriguez.

      • Samedi 5 Novembre 2016 à 18:17

        "Planète terreur" est infiniment plus dans la jouissance que "Death Proof". Et pourtant je suis revenu du talent évanoui de Rodriguez. Dans "Death proof", il me reste tout de même en tête ce sourire d'enfoiré face caméra de Kurt Russell quand il embarque je ne sais plus quelle future victime dans sa caisse. Et sa dernière exclamation quand il va se faire buter : "WHY ?!".

        "The hateful eight" m'a bien marqué, vraiment, je le classerai dans les grands films.

        Avec Tarantino, on (du moins moi) ne sait jamais si c'est de l'entourloupe ou pas. Il peut à la fois être très sérieux et en une demi-seconde faire une bouffonnerie. Thèse, antithèse, foutaises.

    6
    FJWalk
    Samedi 5 Novembre 2016 à 14:03

    Non, QT n’est pas un « grand réalisateur ». Pour moi, il n’y a pas le moindre doute. C’est un cinéphile affuté, qui sait réutiliser les recettes, créer des modes, et qui possède de plus un talent de showman indéniable. Mais une fois qu’on a compris son système narratif, ses films sont redondants (je pense au pénible « INGLOURIOUS BASTERDS », masturbation ultime) ou juste ennuyeux. Avec toujours quelques fulgurances qui font passer la pilule.

    Je crois que son meilleur film est encore « TRUE ROMANCE », qu’il n’a pas réalisé !

      • Samedi 5 Novembre 2016 à 18:11

        Je corrige, l'intervenant avait dit un bon cinéaste, pas un grand cinéaste, nuance ;-)

        J'ai aimé des éléments de son "Inglorious bastards", film bâtard avec de belles audaces. Pas accroché à "Django" et beaucoup apprécié "The hateful eight". Ses deux pièces maîtresses restent ses deux premiers films. J'ai oublié "Jackie Brown" qui ne m'avait pas marqué. Les "Kill Bill" m'avaient plus. Mais curieusement, je n'ai pas envie de les revoir.

        Mais si il y a une chose qu'on ne peut ôter à Tarantino, c'est son savoir-faire à se mettre en scène comme metteur en scène.

    7
    Kinskiklaus
    Samedi 5 Novembre 2016 à 14:19

    Par "grand réalisateur", je n'évoquais pas ses qualités artistiques mais sa maîtrise de la technique.

    8
    Kinskiklaus
    Samedi 5 Novembre 2016 à 14:23

    Désolé Fred, je pensais que tu répondais à mon commentaire. "True Romance" ? Pas aimé du tout. D'accord au sujet de "inglorious basterds", ce film m'horripile au plus haut point. Je préfère pour le coup "death proof", plus décomplexé mais tout aussi chiant.

    9
    FJWalk
    Samedi 5 Novembre 2016 à 17:50

    Je n’adore pas non plus, c’était une vacherie à l’adresse de QT... wink2

    10
    Daniel
    Dimanche 6 Novembre 2016 à 20:15

    " Death Proof" est le film que Tarantino a plus ou moins renié sinon j ai bien aimé ' Kill Bill" ( le premier ) , " Inglorious  Bastards" pour ses moments totalement suréalistes ; " Django" plutôt décevant ( Jamie Fox en roue libre , peut etre une erreur de casting ) , déçu  par " Réservoir Dogs " surévalué a mon sens  ( en meme temps je ne supporte plus Michael Mardsen et son éternel air constipé sévèrement ) et je mettrais au dessus du lot " Pulp Fiction" et " Jackie Brown"  sans parler de chef d œuvres. S il y a des jeunes qui découvrent certains " classiques" grace à Tarantino moi j ai découvert Pam Grier grace au réalisateur ...le choc...mon dieu quelle femme , et quelle beauté ...en voila une idée de post , Val ,yes ! Je pense , malgré tout , que Tarantino restera dans l histoire du cinéma pas trop pour son talent de metteur en scène mais pour son originalité et dans ce sens...c est un cas ! Pour l anecdote Tarantino a dit en parlant de Jean Paul Belmondo ( qui sort ses Mémoires ) : " Belmondo devrait etre un verbe dans les dictionnaires , synonyme de joie , de vitalité ..".

    11
    Mardi 8 Novembre 2016 à 19:34

    Voila un réalisateur qui sait faire parler de lui, on en arrive à 14 commentaires à son sujet, pour ma part je n'ai aimé que "Jackie Brown" et "Boulevard de la mort", le succès qu'a connu "Kill Bill" me laisse perplexe, et ne parlons pas du reste. Je n'ai même pas eu le courage d'aller voir The hateful Height...et quelque chose me dit qu'il n'y a rien à regretter.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :