• Ptérodactyles (2005)

    Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux...

    PtérodactylesDans le Nord de la Turquie, un groupe d'étudiants en paléontologie mené par le professeur Lovecraft (Cameron Daddo) part explorer un volcan ou ils espèrent trouver des fossiles. Dans la même région, un commando de l'armée américaine piste un terroriste. Mais tous vont se retrouver confrontés a un danger antédiluvien...

    Bienvenue dans Ptérodactyles, pur nanar où les personnages sont des caricatures grotesques, où les monstres du titre déchiquettent des mannequins grossiers, et où les soldats parlent comme dans un mauvais remake de Predator.

    J'avoue m'être amusée avec ces étudiants affreusement stéréotypés que l'on a presque hâte de voir se faire bouffer, ces personnages  portant les noms évocateurs de Lovecraft, Serling, Burroughs ou Willis Bradbury, et les dinosaures volants qui, théoriquement, sont exclusivement piscivores... Bien sûr, on peut comprendre qu'après des milliers d'années coincés dans un volcan, ils aient une monstrueuse fringale !

    PtérodactylesEn tout cas, ces bestioles, aussi peu crédibles soient-elles, jouent nettement mieux que les acteurs de ce film de Mark L. Lester. Le rapeur Coolio tente de nous faire croire qu'il est un colonel de l'armée, C. Daddo roucoule avec Amy Sloan pendant que les étudiants et les soldats se font dévorés, et la scène dans la cabane est un florilège de tout les clichés du films d'horreur.

    Que dire de la bataille finale dans les rochers où nos oiseaux préhistoriques ont établi leur nid ? Et de l'ultime image du film qui vaut assurément son pesant de cacahuètes ?

    Allez, je dirais que ce chef-d'oeuvre de la série Z, que j'ai le regret de n'avoir vu qu'en VF, est un bon petit divertissement, avec tout de même deux scènes bien "gores" : la toute première attaque d'un ptérodactyle, et les petits monstres à peine sortis de l'oeuf qui dévorent vivant un militaire...

    PtérodactylesPtérodactyles

     

    « Le Clan des siciliensLes tontons à Montauban... »

  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Février 2014 à 15:02

    Moi qui ne suis pas avare de nanars en tous genre n'ai jamais vu celui là, merci pour cette vision. Je le regarderai peut être un jour cependant. La connaissance exige des sacrifices.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :