• Polanski, un "homme d'affaires".

    Victime et coupable.

    Il y a quelques semaines, j'ai vu sur le Net la bande-annonce du prochain film de Roman Polanski. J'accuse, avec Jean Dujardin et Louis Garrel. j'ai été tout de suite très intéressée par le sujet : la condamnation en 1894 du capitaine Dreyfus pour trahison. Cette affaire divisa la France et démontra ce qui se passe quand le patriotisme prend un arrière-goût d'antisémitisme.

    Je ne connais de l'Affaire Dreyfus que ce que j'ai lu ça et là dans des livres ou des articles de journaux, et, bien que n'étant pas très "fan" du cinéma de Polanski, je me suis promis de voir ce film.

    Alors que j'avais laissé en plan l'écriture de cet article, voilà qu'éclate une énième "Affaire Polanski" : une photographe, Valentine Monnier, accuse le réalisateur de l'avoir frappée puis violée en 1975 alors qu'elle n'avait que 18 ans.

    Juridiquement, les faits sont aujourd'hui prescrits, mais ce qui a décidé V. Monnier à parler maintenant, c'est justement le propos du film de Polanski, à savoir une des plus dramatiques erreurs judiciaires de l'Histoire de France.

    Cette nouvelle "Affaire Polanski" me met mal à l'aise : d'un côté, je trouve l'attitude de la victime très "opportuniste" : pourquoi n'avoir pas réagit quelques années plus tôt, alors que Polanski était déjà impliqué dans des affaires similaires ? D'autre part, je sais que très souvent, les victimes de viol se taisent des années, voire à jamais, sur le drame qui les a marquées.

    Je ne sais donc que penser de tout cela, et je ne peux que renvoyer à l'article que j'ai écrit il y a déjà quelques temps (lien ici) et à aller voir J'accuse qui sort cette semaine.

    Polanski, un "homme d'affaires".

     

     

    « Death Wish : de la polémique au culte (2)Un T-Shirt noir »

  • Commentaires

    1
    FJWalk
    Mardi 12 Novembre à 11:11

    Comme toi, je ne sais pas ce qui s’est passé il y a 44 ans. Mais je suis surpris que la promo du film de Polanski (voire sa sortie) soit compromise alors qu’il n’y a pas eu enquête, que les faits sont prescrits et qu’il semble avoir été jugé et condamné sans procès par les médias.

    Un monde de fous ! 

    Et je précise que je n’aime pas particulièrement Polanski...

      • Mardi 12 Novembre à 14:02

        Cet "opportunisme" me gêne. On pourrait presque croire à un "coup monté" à l'encontre de Polanski. Je n'aime pas l'individu, les deux-trois films que j'ai vu de lui ne m'ont pas donné envie de connaitre sa production, mais ce "cirque médiatique" me répugne.

        Mais d'autre part, je ne peux m'empêcher de penser que cette femme a ressentit le besoin de parler maintenant pour des raisons qui sont les siennes et qui n'ont aucun rapport avec un "coup médiatique".

        Si j'ai envie de voir J'accuse, c'est uniquement parce que le sujet m'intéresse.

    2
    Mercredi 13 Novembre à 07:54

    Je me contente du "Bal des vampires", du " Couteau dans l'eau", et bien d'autres excellents films de Polanski, par exemple " Rosemary's baby" 

      • Mercredi 13 Novembre à 13:24

        De Polanski, je n'ai vu que Le Bal des vampires, Rosemary's Baby, Frantic et Le Pianiste.  Et les quatre m'ont laissé le souvenir... d'un ennui plus ou moins profond !

        Mais bon, peut-être que je les reverrai dans quelques années.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :