• Paul Meurisse (1912-1979)

    Le Monocle

    Paul MeurissePaul Gustave Pierre Meurisse nait le 21 décembre 1912 à Dunkerque dans une famille bourgeoise. Après des études de droit, il devient brièvement clerc de notaire, mais, attiré par la comédie et le music-hall, il monte à Paris où il décroche le premier prix d'un radio-crochet  en 1936.

    Devenu chanteur de cabaret (il entonne des refrains joyeux d'un ton lugubre), il est repéré par Pierre Dac qui l'emmène en tournée. Puis c'est la rencontre avec Édith Piaf qui va devenir son pygmalion et avec laquelle il joue Le Bel indiférent de Jean Cocteau en 1939.

    La même année, Paul Meurisse est mobilisé, mais après la défaite française, il retrouve les cabarets où il se produit avec Maurice Chevalier.

    Il débute au cinéma dès 1941 dans des petits rôles, mais perce en 1946 avec Macadam. Très vite, l'acteur se spécialise dans les personnages de voyous ou de commissaires de police dotés d'un flègme aristocratique et d'un humour pince-sans-rire.

    Paul MeurisseEn 1955, c'est la consécration avec Les Diaboliques, grand film noir d'Henri-Georges Clouzot où, en directeur de pensionnat retors et un brin pervers, il partage la vedette avec Simone Signoret, Vera Clouzot et Charles Vanel.

    Suivent Marie-Octobre, huis-clos poignant sur un reglement de compte entre résistants après la guerre, où il donne la réplique à Ventura, Regiani et Blier, et Le Monocle noir, film d'espionnage de Georges Lautner qui aura un tel succès que deux suites seront tournées.

    Aussi à l'aise chez Édouard Molinaro (Quand passent les faisans), Jean Delannoy (Le Majordome) ou Jean-Pierre Melville (L'Armée des ombres), Paul Meurisse est également un comédien de théâtre, pensionnaire de la Comédie  Française ; il interprète aussi bien Marcel Achard (Domino) ou Jean Hanouih (L'Urluberlu) que Françoise Dorin (Un sale égoïste) ou Sacha Guitry.

    C'est d'ailleurs à l'issue d'une représentation de Mon père avait raison que Paul Meurisse est emporté par une crise cardiaque le 19 janvier 1979 à Neuilly-Sur-Seine, peu de temps après avoir édité ses mémoires, Les Éperons de la liberté.

    Paul Meurisse

    « Adieu Peter...Adieu, Joan... »

  • Commentaires

    1
    DANIEL.
    Lundi 16 Décembre 2013 à 16:49

    Belle carrière pour un acteur unique dans son genre. Je l avais bien aimé dans le peu connu "Le Gitan" ou il y avait un sacré casting ( Girardot,Bozzufi,Delon ou encore Biraud).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :