• Maurice Ronet (1927- 1983)

    "Frère sombre" de Delon

    Maurice RonetFils des acteurs Émile Ronet et Paule de Breuil, Maurice Ronet nait le 13 avril 1927 à Nice. Admirateur de ses parents et attiré par la comédie, il fait ses premières armes à 16 ans au Centre du spectacle de la Rue-Blanche où ses professeurs s'appellent Julien Bertheau, Maurice Donneaud ou Bernard Blier.

    Il passe ensuite au Conservatoire et étudie après de Jean-Louis Barreault et René Simon avant de débuter au théâtre dans Les Parents terribles de Jean Cocteau.

    C'est après la guerre qu'il fait ses premiers pas au cinéma, d'abord dans un court-métrage, Crime à la clinique (1948), puis dans Rendez-vous de juillet (1949) où ses propres parents interprètent ses... parents.

    Après ce film de Jacques Becker, Maurice Ronet devient un jeune premier du cinéma français, mais n'a pas l'impression d'évoluer dans son travail d'acteur. Il épouse Maria Pacôme en 1950, mais divorcera six ans plus tard.

    Au cinéma, il est à l'affiche des films Les Sept pêchers capitaux (1952), Lucrèce Borgia (1953) et Châteaux en Espagne (1954).

    Jouant pour des réalisateurs aussi variés qu'Yves Allégret, Jean Dreville ou Christian-Jaque, il incarne, en 1957 'Julien Tavernier' dans ce qui deviendra un classique du film noir français, Ascenseur pour l'échafaud de Louis Malle.

    Ce rôle tragique inaugure une carrière marquée par des personnages aux destinées morbides, souvent victimes de crimes ou de suicides.

    On retrouvera souvent Maurice Ronet au côté d'Alain Delon, que ce soit dans le chef d'oeuvre Plein soleil (René Clément - 1960), Les Centurions, La Piscine ou Mort d'un pourri.

    Il réalise un film, Le Voleur de Tibiado, des téléfilms, et un documentaire sur les varans de Komodo sur lesquels il a également écrit un livre ; il est aussi peintre. C'est un homme discret, qui se remet continuellement en question.

    En 1980, il épouse Joséphine Chaplin avec qui il a un fils, Julien. Atteint d'un cancer, Maurice Ronet décède le 14 mars 1983 à Paris. Il est enterré dans le Luberon où il possédait une résidence secondaire.

     

    Filmographie sélective :

    1948 - Crime à la clinique - Pierre Blondy (court-métrage)

    1949 - Rendez-vous de juillet - Jacques Becker

    Maurice Ronet1951 - Un grand patron - Yves Ciampi

    1952 - Les Sept pêchés capitaux - Yves Allégret

    1953 - La Môme vert-de-gris - Bernard Borderie

    1953 - Lucrèce Borgia - Christian-Jaque

    1954 - Châteaux en Espagne - René Wheeler

    1958 - Ascenseur pour l'échafaud - Louis Malle

    1960 - Plein soleil - René Clément

    1963 - Le Meurtrier - Claude Autant-Lara

    1963 - Le Feu-follet - Louis Malle

    1964 - La Ronde - Roger Vadim

    1965 - Trois chambres à Manhattan - Marcel Carné Maurice Ronet

    1966 - La Ligne de démarcation - Claude Chabrol

    1966 - Les Centurions - Mark Robson

    1967 - Le Scandale - Claude Chabrol

    1969 - La Piscine - Jacques Deray

    1971 - Raphaël ou le débauché - Michel Deville

    1971 - La Maison sous les arbres - René Clément

    1973 - Don Juan 73 - Roger Vadim

    1974 - Marseille Contrat - Robert Parrish

    1977 - Madame Claude - Just JaekinMaurice Ronet

    1977 - Mort d'un pourri - George Lautner

    1981 - Beau-père - Bertrand Blier

    1982 - La Balance - Bob Swaim

    1983 - Surprise party - Roger Vadim

     

     

     

    « Un petit jeu de devinettes :Geoffrey Lewis (1935- 2015) »

  • Commentaires

    1
    DANIEL
    Lundi 13 Avril 2015 à 21:08

    Immense acteur beaucoup plus subtil qu Alain Delon dans ses interprétations, parti bien trop tot.

    2
    Lundi 13 Avril 2015 à 23:03

    Un acteur incontournable du cinéma qu'on aimait et aime encore. Élégance, finesse, sans esbroufe, bel homme,  charismatique, difficile de demander plus. !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :