• Maurice Biraud (1922- 1982)

    Le visage de "Monsieur-tout-le-monde".

    Maurice BiraudNé à Paris le 3 mars 1922, Maurice Biraud, dit "Bibi", débute au cinéma dans les années cinquante (Le Passe-muraille, Poisson d'avril) et devient peu à peu un second rôle apprécié des français (Un taxi pour Tobrouk, Le Cave se rebffe) où sa figure de français moyen fait merveille.

    Souvent employé par Gilles Grangier ou Georges Lautner, il passe avec aisance de la comédie policière (Des pissenlits par la racine, Elle cause plus, elle flingue) aux drames (Le Train), ou aux films noirs (Mélodie en sous-sol, Flic Story).

    "Bibi" est également un humoriste et un homme de radio : dans les années 60, il participe au célèbre feuilleton d'Europe 1 Signé Furax, dans le rôle du commissaire Socrate. Il chante aussi : en 1967, il interprète en duo avec France Gall "La petite", aux paroles bien loin d'être anodines...

    L'acteur est également présent sur le petit écran : Deux Romains en Gaule (Pierre Tchernia - 1963), Banlieue Sud-Est ( Gilles Grangier-1977), Arsène Lupin joue et perd (Alexandre Astruc - 1980)...

    Le 24 décembre 1982, alors qu'il est en voiture sur les Champs-Élysées, Maurice Biraud décède d'une crise cardiaque. La mort de l'acteur au visage de "Monsieur-tout-le-monde" passera quasiment inaperçue dans les rédactions des journaux, éclipsée par la disparition de Louis Aragon...

    Filmographie :

    1950 - Le Passe-muraille - Jean Boyer

    1951 - La Marche - Michel Audiard (court-métrage)

    1952 - Poil de carotte - Paul Meunier

    1954 - Mam'zelle Nitouche - Yves Allégret

    1954 - Poisson d'avril - Gilles Grangier

    1957 - Trois heures à vivre - Gilles Grangier

    1960 - Un taxi pour Tobrouk - Denys de la Patellière

    1961 - Le Cave se rebiffe - Gilles Grangier

    1962 - L'Oeil du Monocle - Georges Lautner

    1963 - Mélodie en sous-sol - Henri Verneuil

    1964 - Des pissenlits par la racine - Georges Lautner

    1965 - La Métamorphose des cloportes - Pierre Granier-Deferre

    1967 - La Grande sauterelle - Georges Lautner

    1970 - Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques - Michel Audiard

    1972 - Elle cause plus, elle flingue - Michel Audiard

    1973 - Le Train - Pierre Granier-Deferre

    1975 - Flic Story - Jacques Deray

    1975 - Le Gitan - José Giovanni

    1976 - Bartleby - Maurice Ronet

    1981 - Beau-père - Bertrand Blier

    « Mélodie en sous-sol (1963)Jean Arthur (1900-1991) »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 20:02

    "Je crois que l'homme de Néhandertal nous l'a mis dans l'os". Du Audiard dit par Biraud. De quoi vous réconcilier avec la télévision du dimanche après-midi pluvieux....

    2
    Lundi 8 Décembre 2014 à 20:54

    Maurice Biraud ! Rien que le nom m'amuse! Un incontournable, un de ceux qui peuplèrent les années fastes, les trente glorieuses, au même titre que ce routier Max machin, qui les popularisa...Quand j'étais môme je me précipitais pour ne pas louper "Signé Furax" sur Europe Un, émis par le beau transistor classe, à pile, qu'on m'avait offert. Je savais déjà alors que Dac et Blanche étaient derrière  et, il faut le dire, des décennies plus tard, en réécoutant tout cela, je n'ai pas vraiment rigolé...mais ça n'enlève rien à Maurice Biraud.

    3
    Lundi 8 Décembre 2014 à 21:21

    Bonsoir, Valcogne, et bon retour !

    J'étais certainement trop jeune à l'époque de "Signé Furax", mais j'ai une grande admiration pour Pierre Dac et Francis Blanche, que j'ai découvert - bien avant Internet - grâce à la télévision des années 70 qui n'était pas "téléréalité".  Et  je me souviens vaguement de l'émission de Max Mennier "Les Routiers sont sympas" que la famille écoutait à la radio lors des vacances.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :