• Les Misérables (1982)

    Un monument.

    Les Misérables (1982)Jean Valjean (Lino Ventura) vient d'être libéré du bagne après 15 ans d'emprisonnement. Rejeté par tous, il trouve refuge un soir dans la maison de Monseigneur Myriel (Louis Seigner), et cette rencontre changera sa vie...

    Les Misérables de Robert Hossein peut se résumer ainsi : de grands acteurs, un grand metteur en scène au service d'un monument de la littérature.

    On pourrait reprocher une mise en scène trop dramatisée, trop théâtralisée, surtout sur la fin : les "arrêts sur image" sur les barricades rappellent qu'Hossein est un spécialiste des grands spectacles. Mais cela ne dénature en rien l'oeuvre et lui donne un souffle épique.

    Entourant un Ventura magistral, des acteurs qui n'ont pas à prouver leur talent : Michel Bouquet campe un inspecteur Javert froid et méthodique, Jean Carmet est un Thénardier fourbe, mielleux et pourri jusqu'à l'os. Deux personnages qu'on adore détester.

    Les Misérables (1982)Je dois avouer à ma grande honte que je n'ai pas lu l'ouvrage d'Hugo, ne le connaissant qu'au travers les films. Je me souviens de Jean Gabin dans le rôle de Valjean, moins de Depardieu dans l'adaptation télévisuelle : il faut dire qu'à l'époque, notre "Gégé" vampirisait le petit écran avec toute les adaptations de classiques possibles et imaginables, finissant par causer chez moi un "ras-le-bol".

    Pour en revenir au présent film, je dirais qu'il a vieilli sur certains aspects de la mise en scène, mais qu'il a gardé un fort pouvoir évocateur, et surtout, il faut le voir pour l'extraordinaire confrontation Ventura/Bouquet et pour le jeu de Carmet, qui sait si bien jouer les misérables...

    Les Misérables (1982)

    « Mickey Rooney (1920-2014)Michel Bouquet »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :