• Les Gardiens de la galaxie

    Un chasseur de primes, un mercenaire, une traitresse, un arbre et... un raton laveur ! 

    Mon avis : intéressant  smile

    Les Gardiens de la galaxiePeter Quill (Chris Pratt) est un "ravageur", autrement dit une sorte de chasseur de prime intersidéral : il peut trouver - et le plus souvent voler - tout ce qu'on lui demande, pourvu d'y mettre le prix. Sur une planète dévastée, il va ainsi récupérer un globe qui semble attiser la convoitise d'un certain Ronan (Lee Pace), sinistre individu qui cherche à annihiler les Xandarians, un peuple responsable du meurtre de ses ancêtres.

    Lorsqu'il va apprendre que l'orbe contient une arme d'une puissance destructrice incommensurable, Quill va devoir s'allier avec quatre individus aux motivations et aux caractères différents pour empêcher Ronan de détruire la galaxie entière pour assouvir sa vengeance...

    Les Gardiens de la galaxie (2014) de James Gunn, est l'adaptation d'une BD de 2008, elle-même inspirée d'une autre bande dessinée des années 70. C'est un film qui baigne dans les influences Lucassiennes: ainsi, le vaisseau du méchant s'appelle "l'Astre noir", lors de sa première apparition, Ronan, de dos, est coiffé d'un casque qui rappelle des souvenirs et nos héros font halte dans un bar mal famé du fin fond de l'espace.

    Sinon, du point de vu personnages, nous avons le choix : Quill est un "Terranien", autrement dit un Terrien, enlevé à l'âge de 10 ans par des ravageurs ; fier-à-bras au grand coeur, c'est le personnage central de l'histoire. Rocket Racoon (doublé en vo par Bradley Cooper) est un mustélidé grande gueule à l'humour un peu lourdingue, Groot (Vin Diesel en vo) un 'homme-arbre" qui ne dit qu'une phrase en lui donnant les intonations diverses, Drax (Dave Bautista) un mercenaire qui veut  venger sa famille massacrée , et Gamora (Zoë Saldana), la fille adoptive de Ronan.

    Les Gardiens de la galaxieBref, nous avons là tout les ingrédients d'un film de SF lambda, qui appelle une suite (comme indiqué à la fin...), calibré pour les fans de Star Wars, ceux qui aiment les histoires de "bande-hétéroclite-qui-sauve-la-terre", les amoureux des ratons laveurs et les jardiniers paysagistes.

    À noter la présence de Glenn Close en chef des Xandariens, Benicio del Toro en collectionneur bizarre et un caméo de Stan Lee.

    Traversé de moments d'humour, de bastons diverses et variées, de scènes d'émotion, c'est une agréable manière de passer deux heures sans trop réfléchir.

     

    Les Gardiens de la galaxie

     

    P.S : Comme j'ai vu ce film en vf au cinéma, je n'ai pas eu l'occasion d'apprécier les voix de B. Cooper, Vin Diesel et du réalisateur Rob Zombie qui double un des Ravageurs.

     

    « Debra PagetAdieu, Richard Attenborough »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Août 2014 à 08:24

    Belle description et avis pondéré. Pour ma part, je persiste et signe: c'est un des meilleurs films que j'ai pu me mettre sous la rétine depuis bien des mois dans le genre. Tu parles de film "lambda" mais pas une seconde de la qualité des images, du rythme, de la perfection des animations de l'homme-arbre, de Rocket Racoon et des idées esthétiques qui jalonnent le parcours. L’intérêt de ces gardiens de la galaxie c'est justement qu'ils empruntent tous les poncifs de la SF et les détournent aimablement avec un humour certain. Fan du disque "Naturally" de JJ Cale, amoureux des livres de Clifford Simak et adorateur de Scratt, je ne peux qu'apprécier Rocket Racoon, entre autres raisons, pour défendre ce film réalisé par James Gunn, né en 1971, qui fit ses armes chez Troma et est l'homonyme de l'écrivain de science-Fiction James E Gunn dont l'univers est proche, comme par hasard, de celui de ces "gardiens ". Bon Dimanche. smile

    2
    Dimanche 24 Août 2014 à 10:05

    Merci de ton commentaire, Valcogne, riche et éclairant.

    En ce qui me concerne, je ne connais pas grand chose de la SF, hormis Star Wars, quelques autres films comme Le Cinquième élément et les épisodes des séries Stargate et la Quatrième dinmension. Il est donc normal que je sois un peu "limitée" dans mes références : lorsque je parle de film "lambda"  au sujet de ces Gardiens de la galaxie, c'est surtout qu'il m'a paru peu inventif par rapport au genre tel que je le connais.

    Mais je reconnais qu'il est bon, et son humour n'en est pas négligeable. Je prendrai plaisir à suivre les aventures cinématographiques de cette fine équie.

    3
    Dimanche 24 Août 2014 à 11:12

    De mon côté, j'espère que le second film sera équivalent ou mieux, meilleur que le premier, cela arrive assez souvent maintenant avec les suites. Pour en revenir à la Science-fiction, elle est d'abord livresque, la production de films est inférieure à ses créations littéraires et reflète celle-ci plutôt mal que bien, en général. Je suis certain que tu en connais plus que tu ne le crois dans ce domaine, rien qu'en ayant lu les critiques de ton ami Fred, par exemple, sur " Le survivant", " Soleil vert", " X men ", " La planète des singes ", " Mad Max" et j'en passe ne pouvant citer toutes ses chroniques.. La Science-fiction, précisément, est vaste et n'est pas représentée que par les petits hommes verts et les héros de bande dessinée. " Malevil ", excellent film Français, pour une fois, tiré du livre de Robert Merle, est bien loin des clichés habituels et bien de la Science-fiction au sens large, pour ne citer que lui. yes

    4
    Dimanche 24 Août 2014 à 11:26

    Tu as raison, j'en connais un peu plus sur la science fiction que je ne le pense (il suffit de voir ma rubrique "SF, horreur et fantastique" !)

    En fait, je pense que, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, j'ai baigné dans la SF depuis longtemps, et surtout à la télévision : les séries Cosmos 1999, La Planète des singes, L'Âge de cristal ont bercé ma jeunesse.

    Je ne connais que peu de livres de SF. Cela me fait penser que j'ai le roman "Je suis une légende" et que je ne l'ai pas encore lu...

    Je découvrirai ce genre petit à petit...

    5
    Lundi 25 Août 2014 à 00:16

    Excellent film, malin, classique et original à la fois, usant les clichés du space opera tout en les détournant. Je n'attendais rien de ce film usant de "héros" de comic book inconnus, la surprise n'en a été que plus grande. Allez, je m'y risque, un chef d'oeuvre du genre commercial. Pour une fois, l'utilisation d'un réalisateur atypique, James Gunn réalisateur de l'horrifique et fauché "Horribilis" qui m'avait beaucoup fait rire, est d'une grande efficacité. En plus, Michael Rooker y a un gros rôle, important et décérébré... (et Lloyd Kaufmann, boss de le Troma, y fait une apparition vindicative). Quant à l'arbre et au raton-laveur, ils sont superbes. Mention spéciale au catcheur jouant Drax qui est savoureux.

    Avec le nouveau film la planète des singes, il y a deux blockbusters très réussis cet été. Je ne dirai malheureusement pas la même chose des Expendables 3, autre film avec pleins d'arbres humains.

     

    6
    Lundi 25 Août 2014 à 09:36

    Comme j'aime bien les arbres, je me laisserai bien tentée par Expendables 3...  he

    7
    Lundi 25 Août 2014 à 12:20

    Une fois de plus, je me sens moins seul et ça me réjouit, merci Lemmy. Pour reparler de la science-fiction, Val, tu as sous le coude " Je suis une légende" de Richard Matheson, le même qui fit bien des scenariiis des épisodes de la " Quatrième Dimension" que tu apprécies. Il s'agit de science-fiction écrite il y a cinquante ans, depuis, bien des auteurs de qualité ont eu le temps de s'exprimer ! Ce livre est bon, la première moûture qui en fut tirée avec Charlton Heston, "Le survivant " a du charme mais ne reflète pas vraiment l'écrit, quand au second avec Will Smith euh...passons. Où je veux en venir c'est que la SF d'aujourd'hui évolue avec les temps modernes et que, sans négliger les anciens, Wells, Conan Doyle, (qui écrivait déjà du fantastique et de la SF), Huxley et autres on peut se pencher sur Iain M Banks (décédé il y a peu, malheureusement) , Neal Stephenson, George RR Martin...and so on...smile

    8
    Lundi 25 Août 2014 à 21:11

    Dans le genre super-héros, j'ai également beaucoup aimé le "X-men : days of future past".

    9
    Mardi 26 Août 2014 à 07:08

    Moi aussi.

    10
    FJWalk
    Mardi 26 Août 2014 à 10:03

    Cher Valcogne, il y eut une première adaptation de « JE SUIS UNE LÉGENDE » en Italie avec Vincent Price. Pas terrible, il faut bien l’avouer... tongue

    11
    Mardi 26 Août 2014 à 15:14

    Messieurs dames, je tombe des nues. je l'avais pris pour un nanard. Il faut dire que le titre... Sinon, Val, avoir Je Suis Une Légende sur une étagère et ne pas le lire, je trouve ça carrément impardonnable. Mais bon, parce que c'est toi...

    12
    Mardi 26 Août 2014 à 15:46

    J'ai chez moi quantité de livres non encore lus et de dvd non encore visionnés... C'est, je pense, le lot de tous les passionnés. Pourquoi les journées n'ont-elles pas 48 heures ?

    he

    13
    Mercredi 27 Août 2014 à 11:52

    Ah, Fred, j'ignorais cette version, merci encore pour l'information. Ma chère Val, c'est bien d'avoir du choix et des choses à voir, lire et découvrir, de côté. Le champ des connaissances est immense et il faudrait bien plus d'une vie pour être éclectique, en conséquence nous couvrons tous tel ou tel domaine de prédilection même en ratissant large! De plus, il faut savoir vivre aussi, on ne peut passer son temps à regarder passivement la vie des autres ou ne pas suivre ses propres aventures. Aussi, même si nos journées faisaient soixante douze heures, on voudrait qu'elles soient encore plus longues, l'homme est ainsi, éternellement insatisfait, c'est à la fois sa malédiction et son moteur, hé hé...yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :