• Les Cowboys (1971)

    Western initiatique.

    Les CowboysWill Anderson (John Wayne) doit conduire son troupeau jusqu'à Belle Fourche. Mais les cowboys se font rares pour cause de fièvre de l'or.  Le vieux rancher en est réduit à recruter les jeunes garçons de l'école voisine.

    Le convoyage va être long, ardu, et prendre une tournure dramatique lorsque "Long Hair" Watts (Brruce Dern), un voleur de bétail, va s'en prendre à Will.

    Les Cowboys de Mark Rydell  est plus qu'un western, c'est un récit initiatique : les jeunes vont se retrouver confrontés aux dificultés, au danger, à la mort, mais également aux tentations comme l'alcool et le sexe. Heureusement, Wayne veille paternellement sur eux, secondé par Jebediah Nathingale (Roscoe Lee Browne) le cuistot du convoi.

    Le film balance agréablement entre les scènesLes Cowboys comiques (la cuite que prennent les gamins après avoir volé le whisky de Jebediah), et plus dramatiques, comme la mort de l'un d'eux, prit dans une débandade du troupeau, ou, bien sûr, la séquence qui a traumatisé plus d'un amoureux du Duke. Je ne pense pas "spoiler" en parlant de la mort de Will, lâchement assassiné par Long Hair. Cet acte sonnera comme l'ultime initiation de ses jeunes, leur entrée dans l'âge adulte : à partir de ce moment, ils agiront avec détermination, reprendront le bétail volé et vengerons la mort de leur patron, avant de terminer leur boulot et de rentrer au bercail. Mais à ce stade, ce ne sont plus des gosses, mais des hommes capables d'affronter la rude vie de l'Ouest. En résumé, ils sont devenus les cowboys du titre.

    Pour moi, Les Cowboys est un classique du western.

     Les Cowboys

    « Cadeau bonus...Petits et grands écrans »

  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Novembre 2013 à 21:09

    Que dire de plus?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :