• Les Cheyennes (1964)

    L'automne d'un peuple

    Les CheyennesEn cet automne 1878, la tribu Cheyenne survit dans une réserve de l'Oklahoma. Après avoir vainement attendu une délégation venue de Washington qui devait écouter leurs doléances, elle décide de retrouver leurs anciennes terres du Wyoming.

    La tribu entière, hommes, femmes et enfants, va ainsi traverser le pays, poursuivi par l'armée dirigée par le capitaine Thomas Archer (Richard Widmark), tandis que sur le parcours, les Blancs vont succomber à une psychose anti-indienne...

    Les Cheyennes est le dernier film de John Ford, et c'est sans doute l'un de ses plus poignants dans son évocation. Les Indiens présentés tout au long du film ne sont pas de sauvages guerriers, mais des hommes (et des femmes) qui ont leur fierté et leur honneur. Les Blancs non plus ne sont pas de simples caricatures de "méchants" : nous assistons à la prise de conscience du héros, Archer, qui va au fil du temps chercher le moyen le plus humainement logique de régler cette triste affaire sans faire couler le sang.

    Les CheyennesLes Cheyennes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et que dire du capitaine Wessels (Karl Malden), tellement obnubilé par son sens de la discipline qu'il va causer un massacre ? Lui non plus est loin de la bête caricature du soldat obtus.

    On comprend très vite d'ailleurs que les vrais ennemis des Indiens sont les préjugés, et surtout la bêtise : ainsi, les journaux font la "une" sur les fermes incendiées, les familles massacrées, alors que le seul massacre auquel on assiste est celui d'un "brave" affamé par trois cowboys crétins.

    Film fort et profondément pessimiste, Les Cheyennes ne peux laisser indifférent ; il y a juste une chose qui me "chiffonne" un peu : la séquence mettant en scène James Stewart en Wyatt Earp est si incongrue qu'elle semble provenir d'un autre film ! Mais c'est peut-être la seule "fausse note" dans ce superbe plaidoyer pour la cause Indienne réalisé par l'un des plus grands réalisateurs américains...

    Les Cheyennes

     

     

     

     

     

     

    « Albert FinneyJames Garner (1928-2014) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :