• Les Aventures de Robin des Bois

    Doux parfum d'enfance

    Les Aventures de Robin des boisProfitant de l'absence de Richard Coeur de Lion, parti aux croisades, son frère le Prince Jean (Claude Rains) s'est accaparé le trone avec l'aide des Normands. Mais dans la région de Sherwood, Robin de Loksley (Errol Flynn) et ses compagnons ont décidé de mener la lutte contre l'usurpateur en attendant le retour du roi légitime.

    Les Aventures de Robin des Bois de Michael Curtiz et William Keighley (1938) est un film d'aventure pur jus made in Hollywood. Mais c'est ce qui fait assurément son charme. Tout comme pour Les 3 mousquetaires, chroniqué récement, on s'immerge dans cette oeuvre avec délice, et l'enfant qui est en nous s'émerveille de l'ingéniosité de Robin à tendre des pièges pour capturer les riches voyageurs, frémis lorsque notre héros est capturé, et trépigne de joie lorsqu'apparait le Roi Richard lui-même, rentré incognito et qui, comme par hasard, passe par la forêt de Sherwood pour regagner ses pénates.

    Les traitres complotent (et quels traitres : Claude Rains, Basil Rathbone et Melvill Cooper, tout de même !), la bande à RobinLes Aventures de Robin des bois festoie dans les clairières, et le final est, comme de bien entendu, un festival de duels et de combats. J'allais oublier l'idylle qui se noue entre Robin et Lady Marian (Olivia de Havilland), qui se double pour l'occasion d'une intrigue amoureuse secondaire (et drôle) entre Much, un des compagnons du héros, et Bess, la nourice de Marian, qui, de son propre aveu, a connu cinq mariages et semble prête pour un sixième.

    LLes Aventures de Robin des boises Aventures de Robin des Bois, c'est un de ces films qu'on aime parce qu'ils parlent à notre enfance.

    Les Aventures de Robin des bois

     

     

     

     

     

     

    Une petite anecdote pour finir ce post en beauté : saviez-vous que le cheval que monte Olivia de Haviland connaitra une grande célébrité quelques mois plus tard sous la selle de... Roy Rogers ? Et oui, c'est "Trigger" qui sert de monture à Lady Marian !

    « Petits et grands écransLa quatrième dimension ??? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :