• Le Président (1961)

    La politique pour les nuls.

    Le Président (1961)Ancien président du Conseil des ministres, Émile Beaufort (Jean Gabin) passe sa retraite dans sa propriété d'Évreux, où il rédige ses mémoires avec l'aide de sa secrétaire Mademoiselle Millerand (Renée Faure).

    Vingt ans auparavant, alors que Beaufort négociait un plan de dévaluation monétaire, Philippe Chalamont (Bernard Blier), qui était son directeur de cabinet, l'a trahit, causant à la France une perte de 3 milliards d'anciens francs. Intransigeant, le président l'avait alors forcé à écrire une lettre de confession, qu'il garde depuis chez lui. Ce document pourrait bien empêcher Chalamont d'accéder au poste de président du conseil des ministres.

    Dieu sait que j'exècre la politique ! D'ailleurs je n'y comprends rien, et je ne m'en porte pas plus mal. Aussi j'ai tendance à me méfier des films qui en parlent. Mais Le Président est réalisé par Henri Verneuil, d'après un roman de Georges Simenon.

    L'adaptation et les dialogues sont signés Michel Audiard, ce qui donne des répliques savoureuses. De plus, on note dans le scénario une clairvoyance implacable et cynique de la politique actuelle, surtout dans l'extraordinaire scène de l'hémicycle, où Gabin en verve nous donne une leçon de choses sur... l'Union Européenne telle qu'elle a été organisée et telle qu'elle fonctionne !

    Le Président (1961)En parlant de Jean Gabin, il est parfait en vieux "routard" de la politique, dont on sent que le personnage doit beaucoup à Georges Clémenceau. Blier est lui aussi à la hauteur en politicien ambitieux.

    À leurs côtés, Renée Faure en secrétaire-gouvernante presque irréprochable, Alfred Adam en chauffeur-confident, Robert Vattier en médecin sympathique et Raoul Marco en ami d'enfance râleur et maladif de Gabin.

    Oui, je ne regrette nullement d'avoir acheté ce DVD sur un coup de tête et de l'avoir visionné. Le Président est un film indispensable.

    Le Président (1961)

     

     

     

    « Nicky Larson : première bande-annonce...Adieu, Charles Aznavour. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :