• Le Justicier de Minuit

    Paul Kersey dans la police ?!

    Le Justicier de MinuitLe film débute comme une de ces "légendes urbaines" très à la mode : un couple qui fait l'amour dans un van en forêt, un détraqué complétement nu qui poignarde le jeune homme avant de coincer la fille et de l'étripper...

    Lorsque l'inspecteur Leo Kessler (Bronson) commence son enquête, il se retrouve flanqué d'un jeune flic admiratif, Paul McAnn (Andrew Stevens), et s'aperçoit par la suite que la pauvre jeune fille assassinée était une amie de sa propre fille Laurie (Lisa Eilbacher).

    Le Justicier de minuit, réalisé par Jack Lee-Thompson, était prévu au départ pour être l'histoire d'un homme se vengeant des terroristes ayant tué sa famille. Est-ce parce que le réalisateur avait commis l'année précédente un "slasher" intitulé Happy Birthday qu'il eu envie de remettre le couvert ? Toujours est-il que ce "sous-justicier" mâtiné de film de serial-killer est assez indigeste.

    Les dialogues sont lourdements explicatifs : Kessler, devant le médecin-légiste qui dit que la jeune fille a reçu de multiples coups de couteau, rétorque "ces malades utilisent le couteau comme un pénis" (bien sûr, tous les tueurs en série sont des impuissants, c'est connu !)

    Il ya d'ailleurs la "grande" scène, où notre inspecteur trouve un sex-toy dans la salle Le Justicier de Minuitde bains du suspect. Justement, parlons du "suspect" (en fait, on sait dès le début que c'est lui le coupable ) :

    Warren Stacy (Gene Davis), se sent donc obligé de se dévêtir complêtement pour commettre ses crimes. Lors de certaines scènes, comme son intrusion meurtrière dans le foyer des infirmières où loge Laurie, il est proprement ridicule avec sa démarche "robotisé" : à chaque fois que je vois ce passage, je ne peux pas m'empêcher de ricaner, tant il est loin de l'image d'un Ted Bundy !

    Il y a pourtant de bonnes choses dans Le Justicier de Minuit : Andrew Stevens et Lisa Eibacher, tous deux excellents acteurs, se renvoient la balle avec justesse, leurs personnages, d'abord antagonistes, finissent par tomber amoureux l'un de l'autre. Ils parviennent à "enterrer" Bronson, qui, dans le rôle du vieux flic bougon et têtu n'a aucune chance devant la fougue de la jeunesse !

    On apperçoit Paul McCallum, beau-fils de Charles, dans un rôle de laborantin fumeur de joints. Ce n'est ni la première, ni la dernière fois qu'il apparaît dans un film de Bronson, j'en parlerais une autre fois ; également dans la distribution, la chanteuse Jeane Manson, pour un tout petit rôle de prostituée.

    La fin du film est un exemple de la finesse des discours sécuritaires chers à certains polititiens qui sévissent ici et outre-Atlantique !

    Pour finir, Le Justicier de Minuit, c'est un peu comme si notre pote Paul Kersey avait rempilé dans les rangs de la police. Pour le meilleur et pour le pire !

     

    « Eddy MitchellIl y a des cinglés, quand-même... »

  • Commentaires

    1
    Fred Jay Walk
    Lundi 4 Juin 2012 à 10:20

    Pour le pire, Val... Pour le pire. Et tu as eu la gentillesse de ne pas mentionner le nouveau visage lissé de notre copain Charley. Une vraie cata, ce film ! Heureusement qu'il y a Jeane Manson pour relever le niveau...

    2
    Lundi 4 Juin 2012 à 10:43

    J'avoue que j'ai oublié de mentionner Jeane Manson (désolée, messieurs !)... voilà, oubli réparé !

    Quant au visage de Charlie, je vais être franche : les histoires de chirurgie esthétique des stars ne m'interessent pas. 

    3
    lemmy
    Lundi 4 Juin 2012 à 11:48

    J'aime voir Charles Bronson avec des sex-toys assez improbables à la main.

    4
    Lundi 4 Juin 2012 à 12:11

    Je vais bientôt m'attaquer à Kinjite, sujet tabou...Je sens que ça va faire jaser...

    5
    Fred Jay Walk
    Lundi 4 Juin 2012 à 12:40

    Je ne suis pas non plus fasciné par les liftings à vrai dire. Mais concernant Bronson, cela m'a toujours intrigué et déconcerté : pourquoi un acteur qui a fait sa réputation et son succès sur un visage atypique et buriné (depuis ses 35 ans !) a-t-il suivi ce diktat hollywoodien ?

    6
    Kinskiklaus
    Lundi 4 Juin 2012 à 13:06

    Bronson, comme beaucoup de monde refusait peut-être tout simplement le fait de vieillir, de constater que son corps ainsi que son visage changeait avec l'âge...

    7
    Lundi 4 Juin 2012 à 13:34

    C'est vrai, Charles Bronson n'avait aucune raison de faire appel à la chirurgie esthétique. Surtout pour quelqu'un qui ne s'est jamais plié aux modes, ou même aux impératifs : il fallût du temps et beaucoups de diplomatie à son premier agent pour le convaincre de changer son nom de Buchinski en Bronson...

    8
    lemmy
    Lundi 4 Juin 2012 à 14:46

    Il s'est quand même plié aux modes en étant prisonnier de son personnage de justicier après "Death Wish", ce qui lui a donné une si mauvais presse et une réputation de mauvais comédien ou de non-comédien, ce qu'il n'avait pas avant... Pour la chirurgie esthétique, comme kinskiklaus l'a dit, il y a peut-être ce refus de vieillir amplifié par Hollywood et son système. Même un type comme Cooper et Eastwood ont cédé à la chirurgie, même légère ; Marylin aussi... 


    L'innérable Michael Winner en parle ici : http://www.dailymail.co.uk/femail/article-1237665/MICHAEL-WINNER-A-pill-rid-wrinkles-When-friend-Charles-Bronson-removed-turned-Frankenstein.html et dans son bouquin de souvenirs comme le rappelle Fred dans le blog du west.

    9
    Kinskiklaus
    Lundi 4 Juin 2012 à 14:52

    @lemmy

    Eastwood a cédé à la chirurgie esthétique? Tu es sûr de ça? Il a pourtant l'habitude de rire de ces rumeurs en déclarant: "Et bien, ils m'ont drôlement raté alors".

    10
    lemmy
    Lundi 4 Juin 2012 à 16:10

    Je crois avoir lu ou remarqué que Eastwood avait fait il y a peu d'années un petit coup de chirurgie ou de jesaispasquoi pour ses poches sous son fameux regard. Rien d'important, notre ami est toujours ridé comme un vieux cuir, qu'il a peut-être un poil nettoyé, c'est tout.

    11
    Fred Jay Walk
    Lundi 4 Juin 2012 à 19:05

    "DANS LA LIGNE DE MIRE"...

    12
    DANIEL.
    Lundi 29 Octobre 2012 à 22:55

    Je n ai jamais été convaincu par la possible chirurgie de Bronson et encore moins par les propos,et ce pour n importe quel sujet,de M.Winner!Le meme qui prétend que Burt Lancaster,après ses interventions chirurgicales,ressemblait a une statue de cire.La aussi je demande a voir...

    13
    Burt
    Lundi 29 Octobre 2012 à 23:30

    Moi aussi!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :