• Le foot et le cinéma (2)

    Deuxième mi-temps.

    Le foot et le cinéma (2)En matière de foot, les années 2000 ressembleront aux précédentes, avec en plus des documentaires centrés sur les stars du ballon rond.

    Le regard sur la société est toujours là: dans Joue-la comme Beckham (2002) de Guinder Chadra, une jeune anglaise d'origine sikh (Parminder Nagra) se retrouve partagée entre sa passion pour le football et son environnement familial.

    En 2006 sort Esprit d'équipe de Robert I. Douglas, un film islandais : après avoir fait son "comming out", un joueur va intégrer une équipe composée uniquement de gays, qui affrontera son ancienne formation dont il fut renvoyé.

    En 2005, le film Goal ! Naissance d'un prodige de Danny Cannon met en scène un jeune footballeur qui, venu du Mexique, va jouer dans l'équipe de Newcastle. Il y aura deux suites, la dernière sortant directement en DVD.

    Un mot du film de Ken Loach  Looking for Éric (2009) : postier à Manchester, fan de foot et dépressif, Eric Bishop (Steve Evets) est sujet à des hallucinations durant lesquelles son idole Éric Cantona (interprété par le joueur lui-même) devient son "coach".

    Le foot et le cinéma (2)En matière de comédies, nous avons quelques titres comme Trois zéro de Fabien Onteniente (2002) avec Lorànt Deutsch et Samuel Le Bihan ou Je suis supporter du Standard (2013) de et avec Riton Liebman, ou comment vivre une histoire d'amour avec une jeune femme qui exècre le foot quand on est soi-même un fanatique du ballon rond.

    Comme je l'ai dis en préambule, les documentaires font l'événement au grand écran : en 2006 sort Zidane, un portrait du 21ème siècle de Douglas Gordon et Philippe Parreno, tourné lors du match Real Madrid/Villarenal CF du 23 avril 2005,  Émir Kusturica  de son côté s'intéresse au célèbre footballeur argentin avec Maradona (2008).

    Avant de clore ce post, un mot sur un curieux film mélangeant les genres : Goal of the dead (2014), de Benjamin Rocher et Thierry Poiraud : alors qu'un match se prépare entre l'équipe de l'Olympique de Paris et le petit club de Capelongue, une mystérieuse maladie transforme les habitants du petit village en zombies... cette comédie horrifique est une oeuvre française.

    Voilà le tour d'horizon de l'épopée du ballon rond à l'écran. J'ai dû certainement oublier certaines oeuvres, et je m'en excuse par avance. Toujours est-il que l'on peut tirer une conclusion de tout cela : tant que le football passionnera les foules, il intéressera le cinéma.

    Le foot et le cinéma (2)

     

     

    « Le foot et le cinéma (1)Mel Gibson va remettre Jésus en scène ! »

  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Juin 2016 à 15:47

    Tu oublies un film important : "United passions", avec Tim Roth dans le rôle du saint Sepp Blatter et Depardieu en créateur de la Fifa ou je en sais quoi. Ce film de 2014 est une hagiographie égotique de Blatter et de la Fifa, produit par la Fifa avec de gros moyens et qui a fait un bide absolu, sorti juste avant la démission du héros Blatter (pour malversations diverses et variées), et semble être une abomination, au point de ne sortir en France qu'en catimini en dvd. La seule question autour de ce film semble être : navet ou nanar ? N'aimant pas le foot, je m'en tamponne la coquille. Mais mon goût pour le nanar...

    2
    Samedi 11 Juin 2016 à 16:08

    Je ne connaissais même pas l'existence de ce film ! "Produit par la Fifa avec de gros moyens", dit-tu ? Peut-être était-ce une façon de "blanchir" l'argent mal acquis...

    Plaisanterie mise à part, je n'ai même pas envie de voir ce film, nanar ou pas : je préfère des monstres mal fichus ou des super-héros improbables aux escrocs, ils sont plus drôles.

     

    3
    Samedi 11 Juin 2016 à 16:26

    Mais j'ai des amis amateurs de foot qui veulent voir ce navet apparemment nauséabond, histoire de rire. Mais même en dvd, c'est introuvable.

    4
    Samedi 11 Juin 2016 à 17:00

    De tous ces films, je n'ai que "Looking for Eric". J'ai malheureusement loupé "Goal of the dead" à son passage ciné exceptionnel.

    5
    Samedi 11 Juin 2016 à 17:09

    En ce qui me concerne, je n'ai vu qu'un seul des films évoqués dans ces deux posts : Didier !

    Comme toi, le foot m'indiffère totalement. Mais j'ai vu Les Seigneurs (chroniqués sur Ana'Blog) dont je n'ai même pas parlé ici (va savoir pourquoi...), et qui m'avait plus.

    6
    Samedi 11 Juin 2016 à 17:45

    "Coup de tête" est un chef d'oeuvre, une comédie noire immense, qui va ressortir au ciné ce moi-ci, fort à propos...

    7
    Daniel
    Dimanche 12 Juin 2016 à 17:57

    Oui, " Coup de tete " est formidable et montre une image du foot totalement cohérente avec les moeurs de l époque , moeurs qui ont évolué de pire en pire et la le film " Trois- zéro" nous décrit un monde du foot actuel tel qu on le voit dans les magazines people avec de l humour mais un humour plutot gris et bien sur on achèvera les amateurs de foot ( dont je fais encore partie , malgré tout ....nostalgie éternelle de l esprit des " Verts" ) avec l ovni sur le misérable Blatter en attendant une oeuvre sur Platini dont on a pas encore fini de fouiller dans ses " caves".

    8
    Jeudi 16 Juin 2016 à 07:35

    Au sujet du foot j'ai bien aimé " A mort l'arbitre" de Jean Pierre Mocky avec Carole Laure, Eddy Mitchell et Michel Serrault !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :