• L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

    Double portrait d'une légende et de son assassin...

    L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert FordEn 1880, le jeune Robert Ford (Casey Affleck) intègre la bande de son héros Jesse James (Brad Pitt), grâce à son frère ainé Charley (Sam Rockwell). Mais peu à peu, le jeune desperado va découvrir à la place de son "Robin des bois" un homme malade et de plus en plus paranoïaque...

    L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford est un film d'Andrew Dominik de 2007 qui cache sous son titre à rallonge une belle histoire de légende, de réalité, et de désillusion. Car on est loin du "Brigand bien aimé". Le Jesse James interprété par Pitt est un homme blessé dans sa chair et son esprit, qui part dans une paranoïa qui n'est pas si absurde compte tenu de son train de vie. Notre jeune "Bob" Ford, enthousiaste au début, commence à regarder son idole glisser lentement de son piedestal ("Ce n'est qu'un homme", dira-t-il à son frère avec une pointe de regret).

    C'est un film qui prend son temps. Où les personnages se retrouvent souvent à méditer dans des champs balayés par le vent, où le "héros" Jesse James tabasse un adolescent et où les histoires sont compliquées par les cousinages des uns et des autres.

    L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert FordC'est comme un double portrait en miroir de Jesse James, le "champion" d'une certaine Amérique qui a perdu la Guerre de Sécession, et de Bob Ford, qui rêvait de devenir un héros et devra finir sa vie dans la peau d'un lâche. La dernière partie du film, où on le voit répéter à l'envi son meurtre sur les scènes de théâtre et sous les insultes des spectateurs, est d'une grande tristesse.

    L'Assassinat de Jesse James... est plus un drame psychologique qu'un western à proprement parler, mais qui rejoint dans une certaine mesure les classiques de John Ford où la réalité est montrée derrière la légende. Un très bon western à mon avis.

     

    L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

     

     

    « Adieu, Michel LangAdieu, Andréa Parisy »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :