• L'agence Pinkerton

    "We Never Sleep"

    L'agence PinkertonToujours présente aujourd'hui, bien que ses activités soient légèrement différentes, l'agence Pinkerton est étroitement liée à l'Histoire des États-Unis et donc à la légende de l'Ouest. Tout commence par un immigré possédant une très haute notion de la justice...

    Allan Pinkerton est né le 25 août 1819 à Glasgow en Écosse. Il a 23 ans quand il émigre en Amérique, s'installant à Kane County dans l'Illinois où il exerce le métier de tonnelier. Cinq ans après, il va aider au démantèlement d'une bande de malfrats, devenant un héros local.

    Prenant goût à la justice, il se convertit en shérif adjoint puis entre dans la police de Chicago en 1847. Deux ans plus tard, il en devient le commissaire principal. C'est à la même époque qu'il fonde une agence de détectives privés avec son frère Robert, la Pinkerton & Co.

    Très vite renommée Pinkertons National Detective Agency, elle acquiert rapidement une grande notoriété, principalement grâce à une action d'éclat : lors de l'investiture d'Abraham Lincoln en 1861, Allan Pinkerton entend parler d'un complot visant à tuer le nouveau président durant son voyage vers Washington. Il convainc celui-ci de changer la date de son arrivée, et de se déplacer incognito. La ruse réussit. Des historiens contestent cette histoire, arguant qu'aucun conjuré ne sera arrêté, ce qui tendrait à prouver que ce complot n'était pas si dangereux pour la vie de Lincoln. D'aucun prétendent même que c'est Pinkerton lui-même qui aurait tout inventé pour avoir la confiance du président.

    Et en effet, lors de la Guerre de Sécession, la Pinkerton va connaitre son heure de gloire. Son fondateur est surnommé "L'oreille de Lincoln", et ses agents vont effectuer des missions d'espionnage, se fondant dans les zones sudistes afin de récolter des renseignements sur les prochains mouvement de troupes et ainsi anticiper les opérations ennemies.

    L'agence Pinkerton

                         Allan Pinkerton (à gauche), avec Abraham Lincoln et le général John McClernand.

     

    Après la guerre, Pinkerton compte près de 10 000 membres répartis sur l'ensemble du territoire américain, et leur activité consiste à protéger les banques et les trains des attaques. C'est la grande époque des gangs, comme celui des frères James et Younger. Une véritable guerre oppose l'agence à ces hors-la-loi, qui se soldera par la mort d'un des agents qui tentait d'infiltrer la bande, mais également des victimes collatérales, comme l'un des jeunes frères James tué à 8 ans lors de l'assaut de la ferme familiale par ceux que l'on appelle alors les "Pinkertons".

    D'autres bandits célèbres seront les cibles de l'agence : ainsi, les frères Dalton, avant qu'ils ne soient décimés à Coffeyville en 1892 ; des Pinkertons apportent aussi leur aide à Pat Garrett, shérif du conté de Lincoln, pour traquer William Bonney, alias Billy the Kid. Quant à la "Horde Sauvage" de Butch Cassidy, l'agence poursuivra la traque jusqu'au vingtième siècle, comme en témoigne la dernière fiche de renseignement concernant Etta Place, compagne de Sundance Kid, rédigée en 1966 !

    Car ce qui fait la force de l'agence Pinkerton, c'est la mise en place de diverses actions complémentaires : fichage des bandits, missions d'infiltration, filatures, récolte de tout les documents relatifs aux activités criminelles (coupures de presse, compte-rendus d'enquêtes, dépositions de témoins), ainsi que des appels à la délation accompagnés bien sûr de récompenses. En cela, on peut dire qu'elle préfigure le F.B.I ou la C.I.A par son mode de fonctionnement.

    Allan Pinkerton meurt le 1er juillet 1884 des suites d'une gangrène (après s'être mordu la langue !), ses fils Robert et William reprennent ensuite le flambeau. C'est l'époque de la "révolution industrielle", et l'agence, tout en continuant son travail de police, va également se livrer à des activités plus sombres : casser les piquets de grève, protéger les briseurs de grève, intimider les responsables syndicaux.

    Parmi les nouveaux venus dans l'agence, on compte ainsi des crapules qui ne reculeront pas devant les menaces, la violence voire les meurtres pour briser les actions sociales. Pinkerton gardera bien sûr l'aval des autorités, peu enclines à voir le syndicalisme prendre le pouvoir dans les entreprises.

    L'une des affaires les plus dramatiques dans ce domaine est celle de la grève de l'aciérie Steel Works à Homestead en Pennsylvanie : le 30 juin 1892, une véritable bataille entre les grévistes et les Pinkertons se solde par 16 morts dont 7 agents.

    L'agence Pinkerton

    À gauche, la "Wild Bunch" de Butch Cassidy. À droite, une illustration d'époque de la grève meurtrière de Homestead.

     

    Cela n'empêchera nullement l'agence de continuer à prospérer, au point d'inquiéter certains : dans les années 1890, elle compte 30 000 employés, soit plus que toute l'armée des États-Unis à cette époque. Craignant qu'elle ne puisse être utilisée comme une "armée parallèle", l'État de Ohio déclarera Pinkerton "hors-la-loi"...

    Dans la seconde moitié du XXème siècle, Pinkerton est toujours active dans le domaine de la sécurité intérieure, notamment ente les deux guerres mondiales. Par la suite, elle collabore étroitement avec le F.B.I et la C.I.A.

    Le dernier descendant d'Allan, Robert Pinkerton II, meurt sans héritier en 1967, mais cela ne signe pas l'arrêt de mort de l'agence : racheté depuis par le groupe suédois Securitas AB, Pinkerton assure aujourd'hui depuis son siège social de Californie la protection des intérêts américains de par le monde, employant pour cela plus de 10 000 agents.

     

    Notes :

    -Le logo de l'agence, un oeil ouvert assorti du slogan "We Never Sleep" ("Nous ne dormons jamais"), donna naissance au terme "Private eye" qui désigne outre-Atlantique les détectives privés.

    - En 1856, une jeune veuve de 23 ans, Kate Warne, sollicite un travail de détective auprès d'Allan Pinkerton. Devant l'hésitation de celui-ci, elle lui déclare qu'elle pourrait "découvrir des secrets dans des endroits où un homme ne pourrait aller". Elle sera embauchée et deviendra, selon son employeur, l'un de ses meilleurs agents. Elle meurt de pneumonie en 1868, et Pinkerton la fera enterrer dans son caveau familial.

    - Le 8 août 1962, l'agence Pinkerton assura la protection du cercueil de Marilyn Monroe lors des funérailles de l'actrice au Westwood Memorial Park.

    L'agence PinkertonPour trouver une évocation de l'Agence Pinkerton au cinéma, il suffit de regarder les westerns mettant en scène les frères James :

    - Le Brigand bien-aimé (1939) signé Henry King avec Tyrone Power et Henry Fonda, ou son remake de Nicholas Ray, sorti en 1957 avec Robert Wagner et Jeffrey Hunter.

    - Le Gang des frères James de Walter Hill (1981)

    - L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford.

    Autre oeuvre cinématographique dans laquelle apparaissent les "Pinkertons", Butch Cassidy et le Kid de George Roy Hill.

    En faisant mes recherches, j'ai appris l'existence d'une série de romans d'action pour adolescents, intitulée "L'Agence Pinkerton", signée Michel Honaker aux éditions Flammarion. Le héros en est Neil Galore, qui est embauché par la célèbre agence. Quatre tomes ont été édités à ce jour.

    Une BD est également en cours de publication aux éditions Glénat, "Pinkerton", de Rémi Guérin (scénario) et Darnou (dessins). Cette oeuvre doit être fort intéressante car elle s'attaque apparemment à la réalité derrière la légende d'Allan Pinkerton. Cette série compte actuellement 5 volumes.

    L'agence Pinkerton

    À gauche : couverture du 1er tome de la série "Pinkerton" chez Flammarion. À droite, celle du cinquième tome de la BD de Rémi Guérin et Darnou.

     

    Et n'oublions pas l'album "Lucky Luke contre Pinkerton", sorti en 2010, où notre cowboy solitaire est confronté à Allan Pinkerton. Cet album, dessiné par Achdé et co-scénarisé par Daniel Pennac et Tonino Benacquista, contient de nombreuses références aux aventures passées de notre héros, ainsi que des clins d'oeil aux séries télévisées Les Incorruptibles ou Les Experts.

     

    « Raymond Bussières (1907-1982)Jacques Becker (1906-1960) »

  • Commentaires

    1
    Daniel
    Jeudi 4 Mai 2017 à 12:33

    A toute cette liste je rajouterais Tom Horn qui fut détective chez Pinkerton pendant quatre années : pistard hors pair , tireur d élite et d un calme impérial parait il dans le feu de l action. On l obligea ensuite à démissionner suite à un meurtre d un voleur de bétail ou il serait impliqué mais dans les archives de Pinkerton on ne trouve que des écrits élogieux à son sujet. Cela dit et comme tu le soulignes , cette agence n a pas toujours eu les mains propres. Trop de pouvoir....trop de pouvoir !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :