• Jean Topart (1922- 2012)

    Un acteur et une voix.

    Jean TopartNé le 13 avril 1922 à Paris, Jean Topart commence des études de médecine puis opte pour le théâtre à la suite de sa soeur Lise Topart.

    Après avoir pris des cours de comédie avec Berthe Bovy et Marie Ventura, il monte sur les planches en 1948 dans L'Écurie Watson aux côtés de Pierre Fresnay. En 1955, il rejoint le TNP de Jean Vilars et joue dans Henri IV ou La Résistible ascension d'Arturo Ui. Au Festival d'Avignon, il remporte un grand succès public et critique avec Le Prince de Hombourg et Macbeth (1956), Le Songe d'une nuit d'été (1959) et Mère Courage (1960).

    Jean Topart débute au cinéma dans Le Sorcier du ciel de Marcel Blistène (1948) et apparait dans son propre rôle dans un documentaire consacré au TNP réalisé par Georges Frangu en 1956. Il tourne également beaucoup pour la télévision : il est le majordome dans Le Testament du docteur Cordelier en 1961, téléfilm de Jean Renoir inspiré de Docteur Jeckyll et Mister Hyde.

    Au début des années 60, Topart tourne trois films en costumes devant les caméras de Bernard Borderie : dans Le Chevalier de Pardaillan (62) et dans Hardi ! Pardaillan (64), il interprète le 'Duc de Guise', et dans Angélique, marquise des anges (64) il est 'Maître Bourié'.

    L'acteur quitte le TNP dans les années soixante et poursuit une carrière au cinéma et à la télévision, sans abandonner le théâtre (Comme un oiseau - 1965). Après avoir été 'Le Bret' dans l'adaptation de Cyrano de Bergerac pour le petit écran en 1960, il se spécialise dans les feuilletons en costumes et les rôles de personnages mystérieux, sa plus célèbre prestation est 'Sir William' dans Rocambole de Jean-Pierre Decourt en 1964/1965. On le retrouve aussi dans La Caméra explore le temps (1966) ; il est 'Nostradamus' dans un épisode du Tribunal de l'impossible en 1966. Dans les années 70 Topart apparait dans Au théâtre ce soir, Les Cinq dernières minutes, Messieurs les jurés, Les Enquêtes du commissaire Maigret, mais également dans les téléfilms Le Berger des abeilles ou La Servante. En 1978 il tiens le rôle-titre de Émile Zola ou la conscience humaine de Stellio Lorenzi.

    Au cinéma, Jean Topart côtoie Jean Gabin  et Robert Stack dans Le Soleil des voyous, il fait partie du casting de Coplan sauve sa peau d'Yves Boisset, affronte Charles Bronson dans De la part des copains, joue dans Dis-moi que tu m'aimes de Michel Boisrond, et dans Poulet au vinaigre de Claude Chabrol. Pour son tout dernier rôle dans Les Acteurs de Bertrand Blier (2000), il est un réalisateur inspiré de Jean-Pierre Melville.  

    Jean TopartJean Topart a aussi marqué des générations de fans d'animation des années 80 : qui a oublié la voix de 'Zeus' dans Ulysse 31 Le commentateur des petits documentaires de fin d'épisode de la série Les Mystérieuses cités d'Or ? Le narrateur de Rémi sans famille ou Lady Oscar ? En 1984, il prête sa voix au 'Dragon bleu' sur la chanson éponyme de Chantal Goya, extrait de la comédie musicale Le Mystérieux voyage de Marie-Rose.

    L'acteur fait aussi la voix de Leonard de Vinci dans le spectacle du parc d'attraction Mirapolis en 1987, il participe aux "jingles" radio de l'animateur Cauet et aux publicités pour les disques de Mylène Farmer. En 2006, il est le narrateur sur le documentaire E.P. Jacobs : Blake ou Mortimer ? sur France 5.

    Jean Topart décède le 29 décembre 2012 à Port-Marly dans les Yvelines.

    Filmographie :

    1948 - Le Sorcier du ciel - Marcel Blistère

    1956 - Le Théâtre National Populaire - Georges Frangus (documentaire)

    1959 - Le Testament du docteur Cordelier - Jean Renoir

    1959 - Macbeth - Claude Barma

    1960 - Cyrano de Bergerac - Claude Barma

    1962 - Le Chevalier de Pardaillan - Bernard Borderie

    1964 - Hardi ! Pardaillan - Bernard Borderie

    1964 - Angélique, marquise des anges - Bernard Borderie

    1966 - Le Soleil des voyous - Jean Delannoy

    1967 - Coplan sauve sa peau - Yves Boisset

    1969 - Maldonne - Sergio Gobbi

    1970 - De la part des copains - Terence Young

    1974 - Dis-moi que tu m'aimes - Michel Boisrond

    1978 - Émile Zola ou la conscience humaine - Stellio Lorenzi

    1980 - La Puce et le privé - Roger Kay

    1985 - Poulet au vinaigre - Claude Chabrol

    2000 - Les Acteurs - Bertrand Blier

    Jean TopartJean Topart

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En bonus : Jean Topart récitant du Ronsard :

     

    « Douglas Sirk (1897-1987)Bad Ass 2 : Bad Asses »

  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Avril à 14:00

    Je ne me lasse pas de la voix de Jean Topart.

    2
    Mercredi 17 Avril à 17:12

    Topart, un acteur au top de son art.

    3
    Mercredi 17 Avril à 17:48

    C'est vrai que Jean Topart avait cette voix si agréable à l'oreille qui nous manque tant !

    Récemment, j'ai appris qu'il avait doublé F. Murray Abraham dans Amadeus mais que le doublage fut refait entièrement pour le "director's cut" du film et qu'un autre acteur l'a remplacé pour l'occasion.

    Sauf erreur de ma part, il est également le narrateur au début du film Aguirre, la colère de Dieu.

    4
    Vendredi 19 Avril à 21:29

    J'sens comme un vide...remet moi Johnny Kid...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :