• Jean-Paul Belmondo

    Itinéraire d'un acteur gâté.

    Jean-Paul BelmondoNé le 9 avril 1933. Son père, Paul Belmondo (1898-1982) était un célèbre sculpteur, né à Alger mais d'origine sicilienne et piemontaise. Sa mère, Sarah Rainaud-Richard (1901-1994), était artiste peintre. Malgré cet environnement artistique, le jeune Jean-Paul est attiré par le sport : durant son adolescence, il pratique la boxe en amateur.

    Atteint d'un début de tuberculose, le jeune homme est envoyé en Auvergne où il découvre le théâtre. A son retour, il s'inscrit aux cours d'art dramatique de Raymond Girard, qui l'aide à préparer le concours du Conservatoire National superieur d'art dramatique. Recalé, Jean-Paul Belmondo est admis en auditeur libre en 1951.

    Ce n'est qu'en octobre de l'année suivante qu'il entre au Conservatoire, devenant l'élève de Pierre Dux. Après quatre ans aux côtés  de jeunes acteurs ayant pour noms Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle et Bruno Cremer entre autres, il présente un texte de Feydeau  en fin d'étude mais le jury ne lui accorde qu'un accésit, malgré l'enthousiasme du public. Jean-Paul Belmondo est alors porté en triomphe par ses condisciples alors que, fidèle à son caractère frondeur, il adresse un bras d'honneur au Jury.

    Il débute sur les planches, sous le nom de Jean-Paul Belmond. Son tout premier film, Les Copains du dimanche, tourné en 1956, ne sortira qu'en 1967 faute de distributeur. Le jeune comédien retrouve les planches pour des oeuvres de George Bernard Shaw et de Feydeau. Puis ce sont ses vrais débuts au cinéma avec Sois belle et tais-toi de Marc Allégret en 1958 où il rencontre un autre acteur en devenir, Alain Delon.

    Belmondo apparaît dans Les Tricheurs de Marcel Carné, puis retrouve Marc Allégret pour Un drôle de dimanche où il partage l'affiche avec Bourvil et Danièle Darieux. Un jeune critique aux "Cahiers du Cinéma" descend le film en flamme, mais repère le jeune acteur, qu'il fait tourner dans un court métrage : Charlotte et son jules. Ce futur réalisateur se nomme Jean-Luc Godard.

    Alors qu'il joue Oscar au théâtre, Jean-Paul est appelé sous les drapeaux. En 1959, une fois démobilisé, il épouse Elodie Constant, qu'il avait rencontré en 1953, et reprend le chemin des studios pour A double tour (Chabrol), avant de retrouver la caméra de Godard pour A bout de souffle.

    Les années 60 seront bénéfiques pour Belmondo : Il devient un acteur à mulitples facettes, que ce soit pour le polar comme Classe tout risques ou Le Doulos, ou bien des drames italiens La Ciocciara ou La Viaccia. Il se lance même dans le film de cape et d'épée avec Cartouche, où perce le personnage haut en couleur qu'il interprétera une décenie plus tard.

    Jean-Paul Belmondo vole litteralement de succès Jean-Paul Belmondoen succès, côtoyant Gabin dans Un singe en hiver, Ventura dans Cent mille dollars au soleil, il est avec Delon un "jeune loup" qui déplace les foules. Après son divorce d'avec Elodie Constant, il vit une aventure avec Ursula Andress, sa partenaire dans Les Tribulations d'un chinois en Chine. Mais malgrè les conseils de sa compagne, il renonce à faire carrière aux U.S.A, se concentrant sur ses films français.

    Dans les années 70 et 80, Belmondo devient le "casse-cou" du cinéma, enchainant les rôles sympathiques de gentils escrocs, de flic aux méthodes peu orthodoxes ou d'aventuriers un peu ringards. Cette aptitude à tourner des scènes d'actions sans être doublé lui causera de nombreuses blessures, jusqu'à celle de trop sur le tournage de Hold-Up (1985).

    Après l'échec commercial du film Le Solitaire, il remonte sur les planches sous la direction de Robert Hossein pour Kean d'après Alexandre Dumas. avant de tourner Itinéraire d'un enfant gâté de Claude Lelouch en 1988 ; mais la décenie 90 est celle du théâtre : Cyrano de Bergerac, Tailleur pour Dames et La Puce à l'oreille.

    Jean-Paul BelmondoBelmondo revient ponctuellement au cinéma, comme pour Une chance sur deux où il retrouve Alain Delon devant la caméra de Patrice Leconte. Mais en 2001, il est victime d'un AVC qui l'éloignera du théâtre et du cinéma, après avoir tourné un dernier film, Un homme et son chien de Francis Huster.

    Adulé par des générations de comédiens, honnoré par la profession (un documentaire retraçant sa vie fût diffusé au dernier Festival de Canne, en sa présence), revenant bientôt à l'écran dans un film* de Claude Lelouch, Jean-Paul Belmondo est l'un de nos derniers grands représentants d'un cinéma disparu : le vrai cinéma populaire.

     

     

    Mes films préférés :

    - Cartouche

    - Un singe en hiver

    - L'homme de Rio

    -  Le Cerveau

    -  Borsalino

    - Le Magnifique

    - Peur sur la ville

    - L'As des As 

    - Itinéraire d'un enfant gâté

     

     

    * Aux dernières nouvelles, ce film ne se fera pas faute de financement... (merci Passionné pour l'info ;-) )

     

    « Uggie !Smith le taciturne »

  • Commentaires

    1
    lemmy Profil de lemmy
    Lundi 22 Octobre 2012 à 23:06

    Le maître !

    2
    lemmy Profil de lemmy
    Lundi 22 Octobre 2012 à 23:07

    Mon grand regret sera de ne l'avoir jamais vu jouer au théâtre.

    3
    Burt
    Lundi 22 Octobre 2012 à 23:32

    J'aime beaucoup ses cascades!

    4
    passionné
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 19:29

    en fait,sa toute premiére apparition à l,écran remonte à 1955,dans un court métrage intitulé "moliére" de norbert tiljan,et présenté à la biennale de venise en 1956 !

    5
    passionné
    Vendredi 10 Janvier 2014 à 19:17

    mes "bébels "préferés par période :  les 60,s " a bout de souffle","classe tous risques","les distractions","la viaccia","léon morin pretre","un singe en hiver","le doulos","l,ainé des ferchaux","peau de banane","l,homme de rio","cent mille dollars au soleil","echappement libre","la chasse à l,homme","week-end à zuydcoote","les tribulations d,un chinois en chine","pierrot le fou","tendre voyou","ho!","le cerveau","la siréne du mississipi" et "un homme qui me plait". les 70,s "les mariés de l,an deux","docteur popaul","la scoumoune","l,héritier","le magnifique","stavisky","peur sur la ville","l,incorrigible","l,alpagueur","le corps de mon ennemi"et"l,animal". les 80,s "le guignolo","l,as des as","les morfalous","joyeuses paques,"le solitaire et"itinéraire d,un enfant gaté". les 90,s "les cent et une nuits","les misérables","une chance sur deux"et "peut-etre". les 00,s "les acteurs".

    6
    passionné
    Mardi 11 Mars 2014 à 18:33

    cette fois,c,est définitif : "les bandits manchots" que devait faire claude lelouch avec belmondo est purement et simplement abandonné,faute de financement !!!! à la place,le métteur en scéne de "l,aventure,c,est l,aventure" a un tout autre projet de film avec jean dujardin,sandrine bonnaire et elsa zylberstein qui,si tout va bien ( remarquez qu,il nous avait dit la meme chose pour "les bandits manchots,happy )devrait se faire dans le courant de l,année... il s,agirait d,un road movie en inde ! moi je crois surtout que depuis qu,il n,a plus de succés au cinéma,c,est-à-dire depuis "hommes femmes mode d,emploi" ( 1996),oui 18 ans déjà,lelouch peine à convaincre les producteurs à monter ses films quelque peu extravagants !!! en tout cas,pour nous les fans de belmondo ( moi le premier !!),c,est un véritable coup de massue qui nous tombe sur la tete,car on attendait fort de ces "bandits manchots" annoncés depuis prés de deux ans...frown

    7
    Mardi 11 Mars 2014 à 18:45

    Voilà une bien mauvaise nouvelle en effet. Mais le manque de financement des Bandits manchots se double peut-être de la frilosité des assureurs du fait de la santé de Belmondo ? Bien sûr, il est en bonne forme, mais je ne peux m'empêcher de penser aux problèmes connus par Louis de Funès quand, après son accident cardiaque, les assurances hésitaient à couvrir les films dans lesquels il jouaient (je me souviens d'avoir lu quelque part que pour L'Aile ou la cuisse, une ambulance et un médecin se tenaient prêts à intervenir sur le plateau).

    8
    passionné
    Mardi 11 Mars 2014 à 19:08

    le financement dépendait bien évidement de la santé de belmondo,cela va de soit...frown

    9
    passionné
    Mardi 11 Mars 2014 à 19:42

    d,un autre coté,il y a jean-pierre mocky ( tout aussi mythomane que lelouch,lorsqu,il annonce un gros casting improbable pour un film qui ,comme d,habitude ne se fera jamais..),qui nous dit ( dixit sur son site) depuis prés d,un an vouloir monter un grand film sur les sdf avec - au départ-jean reno,,deneuve,delon et...belmondo ! bon aprés,légere variante dans le casting,puisque mocky révele qu,à la place de deneuve,il y aurait jane fonda,puis de mois en mois,il dit que le film au titre provisoire"l,impasse de l,espoir" ( nous eumes préferés "l,impasse" tout court,tant que tout ça sent le vent à plein nez..) se fera avec les américains (on est dans le délire,le plus complet !) et qu,,une autre fois avec les producteurs de pathé cinéma,faisant ainsi son retour dans "le gros film". toujours sur le casting,mocky dit que "certains hésitent"... ( tu m,étonnes !).pourtant,intérrogé sur se sujet à l,occasion de ses 80 ans ( l,année derniére),belmondo avait déclaré simplement à propos du projet de mocky : "pourquoi pas !" et de dire plus loin "donnez-moi un bon script,et je le fais !  moi je dirai simplement que quand on a un projet (important soit-il !),on attend d,avoir les fonds (ou pas) avant de balancer à la presse ce genre de "coup médiatique". je me souviens qu,en avril 96,lorsque belmondo au journal de tf1 à l,occasion de la sortie de "désiré",son dernier film,il avait annoncé qu,il retrouverait son ami delon dans un film mis en scéne par leconte et produit par fechner,la joie que j,ai pu ressentir,d,autant plus qu,il avait bel et bien dit"ce n,est pas un projet,c,est signé !"

    10
    Taro
    Jeudi 26 Mars 2015 à 17:45

    J'ai 14 ans mais Belmondo est un de mes acteurs préférés (il était tellement mignon ^^), et j'aime aussi Lino Ventura (cet acteur était tellement génial...). J'ai bien aimé Belmondo dans "Classe tout risque". Bonne continuation ^^

    11
    Jeudi 26 Mars 2015 à 21:57

    Bonsoir, Taro, permets-moi de te dire que tu as de très bons goûts en matière de cinéma !  wink2

    Merci de tes encouragements, j'espère te relire souvent sur Ana'Blog !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :