• James Horner (1953-2015)

    De Corman à Cameron.

    James Horner (1953-2015)James Roy Horner est né le 14 août 1953 à Los Angeles (Californie). Dès l'âge de 5 ans, il apprend le piano et plus tard il étudie au Collège royal de musique à Londres, puis à la Verde Valley School de Sedona (Arizona) avant d'intégrer l'Université de Californie dont il sort diplômé.

    Il débute sa carrière de compositeur de musiques de films auprès de Roger Corman, et après des premiers scores pour des séries B, il se fait remarquer en écrivant la bande originale de Star Trek II : La Colère de Khan (1982) et récidivera deux ans plus tard avec Star Trek III : À la recherche de Spock.

    James Horner compose ensuite pour Walter Hill (48 Heures et 48 Heures de plus, Double détente), Peter Yates (Krull, L'Habilleur), mais surtout Ron Howard à partir de Cocoon jusqu'à Les Disparues.

    Il entame aussi une collaboration fructueuse avec Jean-Jacques Annaud avec Le Nom de la rose (1986) et qui se poursuivra jusqu'à Le Dernier loup en 2015.

    Il signe également la musique de Gorky Park (Michael Apted - 1983), Retour vers l'enfer (Ted Korcheff- 1983), Commando (Mark L. Lester - 1985) ou Project X (Jonathan Kaplan - 1987).

    Il va aussi travailler sur des films plus familiaux comme Natty Gann (Jeremy Kagan - 1985), Miracle sur la 8ème Rue (Matthew Robbins - 1987), Chérie, j'ai rétrécie les gosses (Joe Johnston - 1989). Il a également à son actif les musiques de DA comme  Fievel et le nouveau monde (1986), et Le Petit dinosaure et la Vallée des merveilles (1988), tout deux de Don Bluth, ou  Fievel au Far West (1991 - Phil Nibblenick et Simon Wells).

     

    James Horner (1953-2015)

    Dès le début des années 80, le compositeur se singularise par l'apport de musique électronique, encore peu utilisée à l'époque, d'emprunt à des musiciens comme Serge Prokofiev, Dimitri Chostakovitch voire Jerry Goldsmith et par l'ajout de choeurs et de musique traditionnelle irlandaise, comme dans Jeux de guerre (1992), Braveheart (1995) ou Ennemis rapprochés (1997)

    En 1986, il est nominé aux Oscars pour Aliens, le retour de James Cameron. Il l'obtiendra en 1997 pour un autre film du réalisateur, Titanic, ainsi que l'Oscar de la meilleure chanson originale pour "My Heart Will Go On" (coécrite avec Will Jennings). Les deux hommes auront aussi 3 Grammy Awards et 2 Golden Globes pour ce hit chanté par Céline Dion. L'album de la BO se vendra à près de 30 millions d'exemplaires à travers le monde.

    Après Titanic, Horner va être très sollicité : Deep Impact (Mimi Leder), Le Masque de Zorro (Martin Campbell), Mon Ami Joe (Ron Underwood), L'Homme Bicentenaire (Chris Colombus)...

    Il retrouve Ron Howard sur Le Grinch (2000) et Un Homme d'exception (2001) et Jean-Jacques Annaud pour Stalingrad (2001) avant de travailler pour John Woo (Windtalker), Wolfgang Petersen (Troie), Terrence Malick (Le Nouveau monde).

    James Horner (1953-2015)

    James Cameron fait de nouveau appel à lui pour la musique d'Avatar (2009), et le compositeur avouera plus tard que ce score est l'un de ses travaux les plus difficiles.

    En 2012, il signe la musique de The Amazing Spiderman de Marc Webb, mais décline l'offre d'écrire la musique de la suite, avouant dans une interview qu'il n'a pas aimé le film.

    James Horner (1953-2015)

    Avant son décès, James Horner a signé les BO des films d'Antoine Fuqua La Rage au ventre (2015) et Les Sept Mercenaires (2016).

    Passionné d'aviation, il possédait son brevet de pilote et des appareils. C'est à bord de l'un d'eux qu'il meurt victime d'un crash dans la banlieue de Los Angeles le 22 juin 2015.

     

     

     

    « Sal Mineo (1939-1976)Clint Eastwood, tête de mule ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :