• Hommes contre femmes.

    Parfois, certaines de mes "consoeurs" m'énervent...

    Hommes contre femmes : mode d'emploi...L'affaire Weinstein n'en finit pas d'en finir : après les révélations d'actrices (une trentaines), voilà qu'est arrivé "Balance ton porc" où les femmes victimes de remarques sexistes, de harcèlement, voire d'agressions sexuelles peuvent se libérer par la parole.

    Mais il y a mieux : un acteur, Amir Talai, a lancé le hashtag "I've Done That" ("Je l'ai fait") où il confesse s'être comporté comme un gros con avec des femmes lors de soirées arrosées.

    Cela me parait courageux et honnête de sa part, mais apparemment, beaucoup de femmes ne pensent pas comme moi...

    Pour certaines, il agit ainsi pour "court-circuiter" d'éventuelles mises en accusations de la part de ses victimes. Je reconnais que c'est possible, mais je lui laisse le bénéfice du doute. Pour d'autres, le fait de dire qu'on a fait une erreur ne veux pas dire qu'on soit pardonnable (?), mais le "pompon" revient à des "Viragos" qui l'accusent ni plus ni moins d'avoir lancé ce hashtag afin de reprendre le contrôle masculin sur le Net ! On vire à la parano pure et dure, là !

    En tant que femme, ce genre de propos m'inquiète autant que les reparties misogynes ou les discours des extrémistes religieux. En se liguant ainsi contre tout homme qui a le courage de dire "oui, j'ai été un gros con, je m'en excuse et je vais changer", en insultant et en refusant le dialogue avec "le camp d'en face", ces femmes vont finir par faire haïr le féminisme, et tout le monde risque d'être perdant dans cette affaire, en premier lieu les victimes (féminines et masculines) de tous les "Harvey Weinstein" de la Terre.

    « Un jour particulier.Adieu, Danielle Darrieux. »

  • Commentaires

    1
    Kinskiklaus
    Jeudi 19 Octobre à 09:15

    Première chose, je hais et je combats le féminisme issu des sociétés modernes. Deuxième chose, je suis résolument contre l'utilisation du hashtag "balancetonporc". Si des femmes, agressées par le passé ou le présent s'en servent pour se débarrasser d'un poids, c'est très bien. Le problème réside dans ses nombreuses dérives et notamment dans celui de livrer des noms en pâture. Entre vengeance, faux témoignages et règlements de compte, on assiste à un déversoir à merde. Et oui, je comprends Zemmour quand il rapproche ce procédé nauséabond de celui des dénonciations de juifs pendant la deuxième guerre mondiale. Prenons un exemple. Un type lambda, marié depuis 20 ans, trois enfants, vie rangée, découvre soudain son nom associé à "balancetonporc". "En 1995, j'avais 18 ans et mon collègue de travail, 20 ans. A la sortie d'une boite de nuit, il m'a mis la main aux fesses. Je me suis sentie violée. Son nom est Monsieur X.) J'ai lu des choses comme ça sur le net. Imaginez l'explosion que ça peut provoquer dans une vie de famille. On ne connaît rien de l’affaire, des circonstances etc. En trois tweets, la vie de cette personne peut-être fichue, il peut être mis à la porte par son épouse, viré de son travail. Je répète, ce hashtag est un déversoir à merde. Il existe une justice, la justice n'est pas internet. Dans un autre genre, j'ai lu récemment un article dans lequel, de mémoire, une maquilleuse accusait Patrick Swayze d'agression : le comédien l'aurait embrassée de force. Formidable, Swayze est mort et ne peut donc se défendre. On salit sa mémoire pour une supposée affaire de baiser volé. Donc oui, tout ceci me dégoûte profondément. Bien entendu, des millions de femmes se sont faites agressées de par le monde, bien sûr, certains comportements sont inexcusables. Néanmoins, tout se mélange de nos jours. On passe de témoignages émouvants dans lesquels des femmes nous expliquent des viols, des situations de vrai harcèlement à des témoignages où d'autres femmes se sont senties violées parce que "un porc, malgré mon refus, a voulu m’inviter dix fois au restaurant". Quand j'avais 17 ans, j'ai été pris en autostop par une femme d'une cinquantaine d'années. Au moment de me déposer, elle a posé sa main sur ma cuisse en me disant "Peut-être qu'on se recroisera un jour". Dois-je composer un hashtag "balance ta salope" pour me libérer de cette image ? Il y a 6 ou 7 ans, à la sortie d'une boite de nuit, une fille m'a littéralement "chopé les couilles", là aussi, "balance ta salope" ? Ce monde devient fou !

      • Jeudi 19 Octobre à 09:53

        Le peu que je connais d'Eric Zemmour me le rend antipathique. Pour moi, c'est un con provocateur. Mais il est vrai que cette "culture de la dénonciation" me fait aussi vomir.

        Homme ou femme, qu'on ait envie de se libérer du poids d'une atteinte sexuelle, c'est une bonne chose. Qu'on en profite pour salir quelqu'un(e), il ne s'agit plus là de "libérer la parole", il s'agit de vengeance.

        Le problème est - une fois encore - Internet : devenu à la fois le divan du psy et le "café du coin" où se rencontrent les gens mesquins, les donneurs de leçons, les pauvres types et les connasses qui se vengent de leurs petites vies de m*** en salissant celle des autres.

        Ma misanthropie se réveille une fois par jour au moins ces temps-ci... Heureusement que j'ai mes blogs et deux ou trois "hobbies" pour me détendre...

    2
    Kinskiklaus
    Jeudi 19 Octobre à 13:50

    Internet est bien évidemment un problème, mais il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des médias qui font leur choux gras de ce hashtag. Bref, tout ceci est bien pathétique.

    3
    Jeudi 19 Octobre à 16:46

    Personnellement, je commence à être fatiguée de cette "affaire Weinstein" et ce qui en découle. L'impression d'un torrent de boue, de merde, de haine et de connerie qui vient de tout les côtés : on pleurniche on ricane, on insulte et  on donne des leçons..

    Pendant ce temps-là le monde tourne, nos politiques magouillent, la Nature meurt... et il y a de plus en plus de météorites qui frôlent notre planète....

    4
    Jeudi 19 Octobre à 19:05

    J'ai l'impression que lancer un tel "hashtag", balanceton porc, exonère de toute responsabilité la société, ce n'est qu'une violence collective et émotionnelle qui, si elle n'est que ça, est vaine, voire contre-productive (je en nie pas les souffrances qu'il peut y avoir derrière). Je n'aime pas le mot porc dans ce cas-là. Si c'est le début de quelque chose de rationnel qui sera récupéré, ok, sinon... Il est triste d'en passer par là dans une société de droit, c'est tout de même significatif d'un carcan sociétal. Doit-on vraiment aller vers le lynchage ?

    Bon, alors Zemmour... Depuis qu'il s'est fait connaître en prônant la virilité du mâle comme devant sauver la société, comment le prendre au sérieux ? C'est un petit guignol faussement politiquement incorrect qui viole l'histoire et se goinfre de saillies racistes. Zemmour ne devrait pas parler de son cher Vichy, surtout lui. Quant aux dénonciations sous Vichy, les archives ont été ouvertes, et il s'avère qu'il y a évidemment eu des dénonciations, mais en nombre beaucoup moindre que ce que je pouvais imaginer, ce qui n'excuse rien, bien entendu.

    5
    Jeudi 19 Octobre à 19:27

    Je viens de lire un article dans lequel Catherine Deneuve dit ce qu'elle pense de "Balance ton porc". Une attitude pleine de bons sens, ça fait du bien.

    J'ai toujours pensé que la délation était un "sport national" en France depuis l'occupation, ce que tu dis Lemmy est édifiant. Ceci dit, la Résistance aussi possède sa "mythologie", tout comme le "marché noir" d'ailleurs. La plupart des français n'étaient ni des héros ni des salauds, justes des individus pris dans la tourmente.

    6
    Daniel
    Vendredi 20 Octobre à 17:55

    Cet immense déballage commence tout doucement à sentir le vomi : des noms chaque jour , certains pour des " broutilles" d' autres avec des accusations sérieuses et tout le monde est mis dans le même sac . J' attends maintenant des noms dans le monde journalistique de la télé car il faut quand même m' expliquer pourquoi depuis quelques petites années on ne voit plus que des " bimbos" présenter les infos !  Il faut au moins reconnaître une qualité à Zemmour : il est extrêmement cultivé et rares sont les personnalités capable de rivaliser avec lui dans ce domaine et  surtout à la télé . Quand il dit que les stars aux beaux discours humanitaires pensent exactement le contraire dès que la caméra s' éteint , j' ai plutôt tendance à le croire et voir Omar Sy fuir plutôt que se défendre me consterne .. Je me méfie des propos de Deneuve , c' est la même qui défendait Polanski avec un discours consternant , j' estime que si on est pote du réalisateur ...on se tait  et on parle d' autre chose dans les médias. Et quand j 'entends les excuses d ' un certain  magazine pour avoir mis en couverture le chanteur de " Noir Désir " , il n' y a pas que les feuilles qui tombent de l' arbre ; les imbéciles aussi : problème , on en fait des graines qui poussent , mais alors qui poussent à une vitesse . Faut assumer, les gars , faire plaisir à tout le monde n' est pas sensé être dans les gênes de quelqu' un qui possède une carte de presse. Sinon , aucun homme n' a encore porté plainte pour harcèlement sexuel contre Mme Dati ...étrange....étrange  ...happy.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :