• Edward Dmytryk (1908-1999)

    Traitre ?

    Edward DmytrykNé le 4 septembre 1908 à Grand Forks, en Colombie-Britanique (Canada) de parents ukrainiens, Edward Dmytryk est embauché comme coursier à la Paramount Pictures, puis devient chef monteur avant de réaliser son premier film, The Hawk, en 1935.

    En 1943, Les Enfants d'Hitler est un violent réquisitoire contre le nazisme; suivent des thrillers comme Murder my Sweet et Cornered ainsi qu'un film sur l'antisémitisme : Crossfire (47). Dmytryk adhère au Parti Communiste Américain en 1944  mais n'y restera pas. Ses convictions lui vaudront d'être convoqué en 1947 par la Commission des Activités Anti-Américaines et d'être condamné à une amende et six mois de prison. Il prefère s'exiler en Angleterre où il tourne deux films, L'Obsédé et Donnez-nous aujourd'hui, puis retourne aux États-Unis pour y purger sa peine.

    Edward Dmytryk sera amené sous la pression à dénoncer certains communistes d'Hollywood, dont son ami et scénariste Adrian Scott. Cette attitude lui vaudra le mépris de la profession et du public et ses films suivants en pâtirons, malgré quelques grands succès comme L'Homme aux colts d'or et Ouragan sur le Caine. Edward Dmytryk

    L'oeuvre de Dmytryk sera de fait marquée par des héros troublés, partagés entre le la trahison et le repentir ; il met également en scène l'un des plus beaux westerns anti-racistes : La Lance brisée.

    Ne parvenant pas à faire oublier sa trahison au moment du Mac Carthysme, Edward Dmytryk finit sa vie en enseignant à l'Université du Texas à Austin et à l'Université de Californie du Sud. Il meurt à 90 ans, le 1er juillet 1999 à Encino (Californie).

    Edward Dmytryk

    « Expendables - Unité spécialeLes Aventures de Tintin : le secret de La Licorne »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :