• Dorothy Malone (1925-2018)

    Entre Henry Fonda et Anthony Quinn dans "L'Homme aux colts d'or"

    Dorothy MaloneDorothy Eloise Maloney est née à Chicago le 30 janvier 1925, mais sa famille s'installe ensuite à Dallas où, dès son plus jeune âge, la future actrice pose comme mannequin et joue dans des pièces de théâtre montées par son école.

    Après ses études, elle est repérée par la R.K.O. et tourne son premier film, Gildersleeve (1943) sans être créditée au générique, puis ce sera The Falcon and the Co-ed où elle est mentionnée sous son vrai nom.

    Elle prend ensuite le pseudonyme de Dorothy Malone et joue dans des séries B diverses. Elle se fait néanmoins remarquée en employée de librairie dans Le Grand sommeil (1946) avant de partager l'affiche de Dean Martin et Jerry Lewis dans Artistes et modèles (1955).

    En 1956, elle se teint en blonde platine et brise son image en interprétant la fille nymphomane d'un "baron du pétrole" dans Écrit sur du vent de Douglas Sirk aux côtés de Rock Hudson et Lauren Bacall. Elle recevra un Oscar du meilleur second rôle féminin pour sa prestation.

    Dorothy Malone obtient alors des rôles plus consistants : partenaire de James Cagney dans L'Homme aux milles visages, évocation de la vie de Lon Chaney, elle retrouve le réalisateur Douglas Sirk et l'acteur Rock Hudson dans La Ronde de l'aube (1957) avant de partager l'affiche de L'Homme aux colts d'or (1959) avec Henry Fonda et Anthony Quinn. Elle donnera aussi la réplique à Kirk Douglas dans El Perdido (1961) de Robert Aldrich.

    L'actrice est également présente à la télévision : on la retrouve dans des épisodes de Cimarron City, Route 66, Le Jeune docteur Kildare ou Les Incorruptibles, mais également dans Le Riche et le pauvre, Les Rues de San Francisco ou Vegas. De 1964 à 1968, elle interprète 'Constance MacKenzie' dans la série Peyton Place. Elle retrouvera le personnage dans deux téléfilms : Murder at Peyton Place (1977) et Peyton Place : The Next Generation (1985)

    La carrière de Dorothy Malone se poursuivra jusqu'en 1992 et le film Basic Instinct de Paul Verhoeven. Elle se retire ensuite du milieu du cinéma et vit à Dallas jusqu'à sa disparition le 19 janvier 2018 à 93 ans.

    Dorothy Malone

     

     

    « Expendables 4, un film différent ?Frimas (1) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :