• DeForest Kelley (1920- 1999)

    "Bones" McCoy.

    DeForest KelleyNé le 20 janvier 1920 à Atlanta (Georgie), DeForest Kelley, fils de pasteur, pratique très jeune la musique et chante lors des offices religieux de son père.

    En 1934, la famille emménage à Decatur et le jeune DeForest fait partie des équipes de football et de baseball de son lycée. Après ses études, il est engagé comme musicien dans l'orchestre de Lew Forbes, mais c'est le métier de comédien qui l'attire.

    Appelé sous les drapeaux en 1943, il est affecté à la section cinématographique de l'Armée de l'air, puis, revenu à la vie civile en 1946, il décide de s'installer sur la côte ouest chez son oncle. Là, malgré la désapprobation de son paternel, il commence une carrière d'acteur.

    Dès son troisième film, la comédie musicale Variety Girl, il se fait remarquer des professionnels et trouve des engagements à la télévision et au cinéma, le plus souvent dans des westerns où il est le "vilain" ou son bras droit.

    L'acteur tourne pour Samuel Fuller (La Maison de bambou), John Sturges (Règlement de comptes à OK Corral, Le Trésor du pendu), Edward Dmytryk (L'Arbre de vie, L'Homme aux colts d'or), et côtoie à l'écran Gregory Peck, Robert Ryan ou Bette Davis.

    Il est également très actif au petit écran et on le retrouve dans les séries les plus populaires des années 50/60 comme Gunsmoke, Le Fugitif ou Bonanza. En 1962, il est contacté par Gene Roddenberry qui prépare une série de SF. DeForest décline le rôle de 'Spock', mais apparait dans celui du docteur 'Leonard "Bones" McCoy' dès le deuxième épisode-pilote de Star Trek et durant toute la durée de la série.

    Très vite, une profonde amitié le lie avec William Shatner et Leonard Nimoy, et son nom apparait  en troisième position sur le générique de la série à partir de la deuxième saison. Après la fin de Star Trek, il trouvera moins de rôles, que ce soit à la télévision ou au cinéma. On le voit dans un épisode de L'Homme de fer en 1970, il combat des lapins géants dans Les Rongeurs de l'appocalypse (72), mais il retrouve les décors de l'Enterprise pour Star Trek, le film (1979), et sera au casting des cinq opus suivants de la saga spatiale, avant de faire une apparition amicale dans l'épisode-pilote de Star Trek, The Next Generation en 1987. Sa toute dernière contribution à l'écran est d'être la voix d'un personnage du film vidéo Le petit grille-pain courageux - Objectif Mars en 1998.

    DeForest Kelley parcours aussi les conventions dédiées à la SF avec ses deux complices de Star Trek, et, à la fin de sa vie, il s'intéresse à la poésie, éditant deux livres, "The Big Bird's Dream" et "The Dream Goes On".

    Il décède le 11 juin 1999 d'un cancer de l'estomac. Ses cendres sont dispersées dans l'Océan Pacifique.

     

    Filmographie :

    DeForest Kelley1945 - Time to kill

    1947 - Angoisse dans la nuit

    1947 - Hollywood en Folie - George Marshall

    1949 - Malaya - Richard Thorpe

    1955 - La Maison de bambou - Samuel Fuller

    1956 - L'Homme au complet gris - Nunnally Johnson

    1957 - Règlement de comptes à OK Corral - John Sturges

    DeForest Kelley1957 - L'Arbre de vie - Edward Dmytryk

    1958 - Le Trésor du pendu - John Sturges

    1959 - L'Homme aux colts d'or - Edward Dmytryk

    1964 - Rivalités - Edward Dmytryk

    1972 - Les Rongeurs de l'appocalypse - William F. Claxton

    1979 - Star Trek, le film - Robert Wise

    1982 - Star Trek, la colère de Kahn - Nicholas Meyer

    1984 - Star Trek, à la recherche de Spock - Leonard Nimoy

    1986 - Star Trek, retour sur Terre - Leonard Nimoy

    1989 - Star Trek, L'ultime frontière - William Shatner

    1991 - Star Trek, Terre inconnue - Nicholas Meyer

     

     

    « Val et l'informatique...Lee, action figure »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Mars 2015 à 11:33

    Il ne m'a jamais vraiment convaincu en Cow-boy, par contre Star Trek lui allait comme un gant.

    2
    Jeudi 19 Mars 2015 à 09:07

    Je l'ai vraiment découvert grâce à Star Trek ! Récement, j'ai revu Réglement de comptes à Ok Corral et j'ai été étonnée de lire son nom au générique... Mais il est vrai qu'il joue l'un des frères Earp, à l'ombre de Lancaster !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :