• Danger planétaire

    Steve McQueen Vs...heu..un tas de gelée (??)

    Danger planétaireDeux ados, Jane (Aneta Corseaut) et Steve (Steve McQueen) assistent à la chute d'un météorite ; quelques minutes plus tard, ils recueillent sur la route un vieillard souffrant d'une mystérieuse blessure à la main...

    Danger planétaire (1958), plus connu sous le nom Le Blob, est l'un de ses films d'horreur au comique hautement involontaire, que l'on regarde maintenant en se demandant si vraiment le public des années 50/60 pouvait être terrifié par une gelée roseâtre qui se déplace à la vitesse d'un escargot mais trouve le moyen d'avaler des humains plus rapides qu'elle !

    Steve McQueen  (crédité Steven au générique) trouve l'un de ses premiers rôles, alors qu'il a déjà passé l'âge de jouer un remake de La Fureur de vivre, les autres personnages sont des caricatures (la jeune fille sage, le flic "ami des ados", l'autre flic moins indulgent), bref, un petit film d'épouvante devenu culte par son thème et surtout grâce à son acteur principal, qui montre déjà son côté "rebelle", même si ses mimiques terrifiées ont tendance aujourd'hui à faire rire.

    Danger planétaireThe Blob, un film qu'il faudrait que je voie un jour en "double programme" avec Le Retour des tomates tueuses, où un autre futur "sex symbole" combat des monstres improbables...

    A noter que sur la jaquette du DVD, Burt Bacharach est annoncé comme compositeur, alors qu'il n'est nullement crédité au générique...

     

    Danger planétaire

     

     

     

    « Comancheros (1961)Le "Blob", ça fait peur ! »

  • Commentaires

    1
    DANIEL.
    Mercredi 19 Décembre 2012 à 17:23

    J ai jamais compris le statut culte de ce film ,surtout aux Etats Unis,car c est quand meme un sacré navet qui va d ailleurs sortir en blue ray l année prochaine...Meme pour l époque c est assez raté...Pour l anecdote c est un film entièrement financé par un certain ordre religieux qui ,semble t il,avait un message a passer...bien...bien...Tellement peu confiant sur un possible succès du film,McQueen demanda a etre payé de suite....et s en mordit les doigts d avoir refusé un poucentage sur les recettes pourtant proposé car le film eut un succès phénoménale...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :