• Cité de la violence

    Polar sado-maso.

    La Cité de la violence Jeff Heston (Charles Bronson) est un tueur à gages indépendant, qui refuse d'entrer dans "l'organisation" dirigée par Weber (Telly Savalas). Celui-ci va faire arrêter Heston avec l'aide de Vanessa (Jill Ireland), maîtresse du tueur.

    A peine sorti de prison, Heston est de nouveau sollicité par Weber, qui entre-temps à épousé Vanessa. Le mafieux va tenter de le faire chanter afin qu'il travaille pour lui.

    Cité de la violence est un "véhicule" pour Charles Bronson ; ce polar réalisé par Sergio Solima est une réussite du genre, avec un héros manipulé par une garce, un mafieux dangereux sous ses airs doucereux et une musique somptueuse d'Ennio Morricone. Les scènes d'actions sont haletantes (la course poursuite du début est l'une des plus belles jamais vues), et la fin se paie le luxe d'être d'un romantisme...noir mais beau.

    Jill Ireland est, fait étonnant, parfaite dans le rôle d'une aventurière à la fois froide et extremement sensuelle. Elle a avec Bronson des scènes d'amour qui versent dans le sado-masochisme, et son personnage est fascinant tout compte fait. Michel Constantin joue Killen, un tueur qui initia Jeff au métier, mais qui est devenu accro à la coke, ce qui le perdra.

    Pour résumer, Cité de la violence est un polar sec et sensuel, l'un des premiers de la star Charles Bronson  et l'un de ses meilleurs films de l'époque de son vedettariat.

     

    La Cité de la violence

    La Cité de la violence

     

      

     

      

     

      

    Note : le DVD visionné était uniquement en VF avec un son désagréable, en mono donnant l'impression d'un "écho" à certains moments.

     

      

     

      

     

    « Le Kid de CincinnatiHappy Birthday Klaus... »

  • Commentaires

    1
    FJ WAlk
    Jeudi 18 Octobre 2012 à 08:11

    Rien que pour le plaisir de chipoter, Val... Il n'y a pas de "LA" dans le titre français, c'est "CITE DE LA VIOLENCE".

    2
    Jeudi 18 Octobre 2012 à 08:43

    J'ai donné le "LA" à contretemps...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :