• Charlie, héros de Stephen King ?

    Peu crédible...

    Voici encore une information que m'a transmis Lemmy  : l'assistant de Stanley Kubrick, Emilio D'Alessandro, lui aurait vainement proposé le nom de Charles Bronson pour le rôle de 'Jack Torrence' dans Shinning.

    Alors que le réalisateur anglais venait de passer un entretient avec Jack Nicholson, D'Alessandro, peu convaincu par l'acteur, lui aurait alors proposé le nom de "celui qui joue dans les films policiers... Charles Bronson".

    Comme Kubrick semblait dubitatif, D'Alessandro lui aurait dit : "J'aime les rôles qu'il joue", ce à quoi le réalisateur aurait répondu " Ce n'est pas le genre de rôle dont j'ai besoin."

    Emilio D'Alessandro évoque cette conversation dans son livre de souvenirs "Stanley Kubrick and Me : Thirty Years at His Side".

    N'ayant pas vu Shinning, il m'est difficile de dire ce qu'aurait donné notre moustachu dans le rôle de 'Torrance', mais Nicholson est tout de même bien plus crédible en personnage dérangé.

    À noter tout de même que notre ami a interprété dans sa carrière des personnages assez inquiétants : 'Mitraillette Kelly' dans le film éponyme, 'Captain Jack' dans L'Aigle solitaire, ou l'amnésique de Quelqu'un derrière la porte.

    Charlie, héros de Stephen King ?

     

     

    Ci-dessous, le lien vers l'article en question :

    http://bloody-disgusting.com/movie/3391770/kubricks-assistant-tried-convince-not-hire-nicholson-shining/

    « Marcel Carné (1906-1996)"L'Homme qui tua Lucky Luke" : un hommage raté ? »

  • Commentaires

    1
    FJWalk
    Samedi 21 Mai 2016 à 08:06

    Ça pour une mauvaise idée, c’était une mauvaise idée !!!  he

    Bronson en Jack Torrance ? Ce D’Alessandro était, je l’espère pour lui, meilleur assistant qu’agent de casting ! Ceci dit, Bronson avait failli jouer dans une adaptation de King. Il avait été pressenti pour jouer le shérif dans « MISERY », rôle finalement tenu par Richard Farnsworth.

    2
    Daniel
    Samedi 21 Mai 2016 à 22:31

    Avec un tel agent je comprends mieux le nombre de navets tournés par Bronson a partir de la fin des années 70 , " celui qui joue des roles de policiers " !! quelle drole de présentation pour quelqu un censé le représenter mais bon on sait que Bronson n avait pas vraiment le " nez fin" pour choisir des roles. Sinon j ai vu un député américain qui pour sa campagne de réelection a fait une vidéo compilant les " meilleures" scènes des Justiciers avec pour phrase de fin : " Voila l Amérique que le peuple veut et que je lui offre"...Etonnant, non ? Et ce n est pas l ami Donald.

      • Samedi 21 Mai 2016 à 22:53

        Daniel, tu t'es trompé : Emilio D'Alessandro n'était pas l'agent de Bronson, mais l'assistant de Stanley Kubrick !

        Sinon, pour ce qui est de la campagne présidentielle américaine, elle m'inspire moins que la dernière (où Eastwood nous avait donné le meilleur de lui-même !). J'aimerai bien trouver un gag "cinématographique", mais pour le moment je n'ai qu'une vague idée...

    3
    Daniel
    Dimanche 22 Mai 2016 à 12:15

    J avais mal lu , au temps pour moi! Du coup je comprends mieux pourquoi les agents de Bronson souhaitent garder leur anonymat.happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :