• Charles Pathé et Léon Gaumont - premiers géants du cinéma

    Portrait de deux précurseurs.

    Charles Pathé et Léon Gaumont - premiers géants du cinéma

    L'un était forain, l'autre ingénieur. Ils furent rivaux dans l'industrie naissante du cinématographe, puis s'allièrent face aux studios américains, avant de devenir - sur le tard - des amis.

    Ce documentaire réalisé par Emmanuelle Nobecourt et Gaëlle Roger est une mine de renseignements sur ceux qui furent, avec Georges Méliès, des précurseurs.  On apprend ainsi que Charles Pathé, après avoir tenté de faire fortune en Argentine, va sillonner la France pour montrer le phonographe inventé par Thomas Edison, puis, les frères Lumière refusant de lui vendre un projecteur, il en bricolera un et présentera dans les foires des petits films parfois "coquins".

    Léon Gaumont, lui, appartenait à la bourgeoisie, le cinéma n'est pour lui qu'une des branches de son entreprise de photographie. Cela ne l'empêchera pas de faire des essais de mise en couleurs naturelles et de faire breveter le "chronophone", système permettant de caler le son sur l'image.

    Tout deux vont donc lancer l'industrie du cinéma en France, mais le drame du bazar de la Charité va, un temps, compromettre leur entreprise. Pathé, qui manqua dans sa jeunesse de mourir dans un incendie, et Gaumont, dont les familles de certains de ses collaborateurs furent endeuillées par cette tragédie, se remirent en question.

    L'entrée dans le vingtième siècle, les nouveautés technologiques et l'engouement pour le cinéma vont néanmoins avoir raison des hésitations des deux hommes. Ils fonderont chacun leur usine, leur studios, et se livreront une concurrence féroce : l'un ouvre la première salle de cinéma à Paris ? L'autre fait de   même ! Pathé crée les bandes d'actualités ? Gaumont lui emboite le pas. L'un et l'autre ne cesseront de se copier, mais cela donnera au cinéma les premières oeuvres : Fantomas, les westerns de Joë Hamman, la première "vamp" de l'histoire...

    Sur un peu plus d'une heure de documentaire, la vie et l'oeuvre de ces deux "géants" est ainsi détaillée, et apporte un éclairage nouveau sur la naissance d'une industrie si particulière qu'on lui donnera le nom de "7ème art".

    Charles Pathé et Léon Gaumont - premiers géants du cinéma

     

     

     

    « Ben Hur perd la course au box-office...Viva Maria ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :