• Casablanca

    Classique.

    CasablancaCasablanca, 1942 ; "tout le monde va chez Rick" dit un personnage au début du film et, effectivement, dans le night club de Rick Blaine (Humphrey Bogart), se croise une faune interlope générée par la guerre : individus fuyant le nazisme, profiteurs, passeurs, collabos...Le résistant Victor Lazlo (Paul Henreid) arrive dans le café accompagné d'Ilsa (Ingrid Bergman), une femme que Rick a bien connue autrefois...

    Que pourrais-je dire de Casablanca de Michael Curtiz (1943), sinon que c'est un classique parmis les classiques ? Il n'y a aucune critique à faire sur ce film, à la photo superbe, aux acteurs somptueux, à l'humour souvent noir et à l'histoire prenante et émouvante.

    CasablancaPersonnellement je n'ai vu que deux films de Bogart : Le port de l'angoisse et Casablanca : 'Rick Blaine' est l'un de mes personnages cinématographiques préférés : cynique, désabusé, doté d'un humour pince-sans-rire, et je ne pourrai imaginer un autre acteur dans ce rôle (j'ai entendu dire que Ronald Reagan avait été préssenti...). La sublime Ingrid Bergman  est une 'Ilsa' magnifique, Paul Henreid un 'Victor Lazlo' parfait, et Claude Rains, et Conrad Veidt, et Dooley Wilson...Il faudrai citer tout le casting, tant les acteurs sont investits dans leurs personnages.

    Il y a aussi les moments forts : les Français entonnant "La Marseillaise" dans le café pour couvrir le chant nazi, le flash back émouvant, l'ultime scène entre 'Rick' et 'Ilsa', et bien sûr la bouteille de Vichy symboliquement jetée à la poubelle par un Capitaine Louis Renault (Claude Rains) qui a fini par choisir son camps...

    Casablanca ? Un classique, tout simplement.

    Casablanca

    « Dois-je en parler ???Commentaires et posts »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :