• Adieu, Romain Bouteille.

    Découvreur de talents.

    Adieu, Romain Bouteille.Comédien, humoriste, metteur en scène et directeur de théâtre, Romain Bouteille vient de nous quitter hier à l'âge de 84 ans. En apprenant la nouvelle, j'ai hésité à la répercuter sur Ana'Blog, site dédié au cinéma, mais j'ai découvert qu'il avait aussi une carrière à l'écran, jalonnée par des films connus. Il aura également contribué à lancer la carrière d'acteurs phares des années 70/80.

    Né le 24 mars 1937 à Paris, il commence à se produire sur scène à la fin des années 60 et sa rencontre avec Coluche en 1968 sera déterminante. Les deux hommes vont en effet fonder la troupe du "Café de la gare", dans laquelle débuteront Miou-Miou, Henri Guybet, Patrick Dewaere.

    Au début des années 90, Romain Bouteille quitte la troupe et s'installe d'abord à Marseille puis à Étampes où il créée avec sa femme Saïda Churchill un cabaret, "Les Grands solistes", où se produiront François Rollin, Clair Jaz, Didier Porte entre autres.

    À l'écran, on a pu voir Romain Bouteille dans Le Feu follet (1963) de Louis Malle, Le Distrait (1970) de Pierre Richard, Peau d'âne (1970) de Jacques Demy, mais il a aussi été au générique de Themroc (1973) de Claude FaraldoSection spéciale (1975) de Costa-Gavras, ou Le Locataire (1976) de Roman Polanski.

    La télévision fit aussi appel à lui, dans Les Raisins Verts de Jean-Christophe Averty, Les Saintes chéries de Jean Becker et Nicole de Buron, ou un épisode de Julie Lescaut d'Alain Bonnot.

    R.I.P.

     

    « La Forme de l'eau (2017)Le Blog du West 2 a 8 ans ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :