• Adieu, Claude Bolling

    Jazz et ciné.

    Adieu, Claude BollingUne partie de la "bande-son" de ma vie vient de lui. Claude Bolling vient de nous quitter le 29 décembre dernier à l'âge de 90 ans.

    Né à Cannes le 10 avril 1930, musicien prodige et passionné de Jazz, il joue dès l'adolescence aux côtés des plus grands, fonde un Jazz-Band en 1956, crée dans les années 60 un des premier "Girl-Band" de l'Histoire de la musique (Les Parisiennes), n'hésite pas à marier le moderne et le classique en invitant de grands concertistes à l'élaboration de concerts et d'albums.

    Au cinéma, on lui doit les B.O. de films devenus des classiques comme Borsalino, Le Mur de l'Atlantique ou Le Magnifique, mais aussi des œuvres de René Clément (Le Jour et l'heure -63), Claude Pinoteau (L'Homme en colère - 79), Roger Hanin (La Rumba - 1987) ou Claude Lelouch (Hasards ou coïncidences - 1998).

    Sur le petit écran, son score porté par la voix de Philippe Clay dans Les Brigades du Tigre est inoubliable.

    R.I.P.

    Adieu, Claude Bolling

    « Rétrospective 2020.Adieu Robert Hossein. »

  • Commentaires

    1
    Burt
    Vendredi 1er Janvier à 01:31
    J'ai toujours en tête ses musiques pour les dessins animés de Lucky Luke.
      • Samedi 2 Janvier à 11:03

        Grand souvenir que son score "Lonesone Cowboy" pour Lucky Luke, en effet, et j'aime également sa "Complainte des Apaches" de la série Les Brigades du Tigre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :