• Adieu, Alain Mottet.

    De Giovanni à Zidi.

    Adieu, Alain Mottet.Il arrive parfois qu'on apprenne la mort d'un acteur dont le nom ne nous dise rien mais dont, peut-être, le visage nous est familier.

    Mais à mon grand regret, je n'ai aucun souvenir d'Alain Mottet qui vient de disparaitre. Si j'ai fait ce post, c'est parce que je pense que certains d'entre vous le reconnaitrons.

    Né à Lyon le 30 décembre 1928, il a surtout fait du théâtre, et fut même pensionnaire de la Comédie Française entre 1987 et 1989.

    Au cinéma, il tourna à trois reprises pour José Giovanni : dans Ho ! (1968), Dernier domicile connu (1969) et La Scoumoune (1972). Il joua le responsable du camp d'internement dans L'Armée des ombres (1969) de Jean-Pierre Melville.

    On le retrouve aussi dans Le Bon et les méchants (1976) de Claude Lelouch, Inspecteur la bavure (1980) et Ripoux contre ripoux (1999) de Claude Zidi. Sa dernière apparition à l'écran est dans Aram (2001) de Robert Kechichian.

    À la télévision, Alain Mottet a joué dans Belphégor (1965), il a été le policier 'Flambart' dans la première série de Vidocq (1967), il a participé à Au théâtre ce soir, Les 5 dernières minutes, Les Enquêtes du commissaire Maigret...

    Alain Mottet et son épouse la comédienne Françoise Hirsch sont décédés tout deux le 31 octobre dernier à leur domicile parisien.

    Adieu, Alain Mottet.

     

    « Buono Compleanno, Maestro !Une BD pour les lecteurs d'Ana'Blog ? »

  • Commentaires

    1
    Kinskiklaus
    Dimanche 12 Novembre à 16:21

    Ecoute, je crois bien que c'est la première fois que je me retrouve dans cette situation, comme toi. Son nom ne me dit rien, son visage, itou. Je me dis : mince, tous ces films que tu cites, je les ai vus, vus et revus pour certains d'entre eux. Eh bien, non, toujours rien. Une énigme... RIP

      • Dimanche 12 Novembre à 16:32

        Oui, il n'est pas toujours facile de se rappeler de la tête et/ou du nom d'un acteur de second rôle, aussi talentueux soit-il.

        En ce qui me concerne, Alain Mottet m'est un parfait inconnu, même si, comme toi, j'ai vu et revu L'Armée des ombres ou Dernier domicile connu. Ajoute à cela une mémoire défaillante, et me voilà avec une grande difficulté à écrire un post qui soit un hommage digne de ce nom.

    2
    Kinskiklaus
    Dimanche 12 Novembre à 17:06

    Je préfère ça plutôt que des pseudos-cinéphiles qui lui rendent hommage en recopiant la fiche wikipédia, alors qu'ils sont dans le même cas que nous ! Je ne sais pas si l’honnêteté paie, en tous les cas, c'est ce que je préfère dans ma vie.

    3
    Lundi 13 Novembre à 08:35

    Nous sommes dans le même cas, cet acteur n'a jamais attiré mon attention et j'ai pourtant vu la  plupart des films où il a tourné. Ce qui prouve que l'expression " un illustre inconnu" est justifiée et que nos ancêtres avaient compris ce paradoxe.

    4
    FJWalk
    Lundi 13 Novembre à 09:42

    C’était un très bon pourtant, dans la lignée des Paul Crauchet, Michel Peyrelon, Jacques Rispal, etc. Mais pas de rôle assez mémorable, apparemment ! arf

    5
    Lundi 13 Novembre à 10:10
    6
    Lundi 13 Novembre à 13:13

    Comme j'avais revu récemment revu "La Scoumoune", où il a un second rôle très marquant, je me souvenais de lui. Idem dans "L'armée des ombres". Et "Ho" est en tête de ma liste à voir. La marque de qualité des bons comédiens de second rôle est de servir l'histoire, Mottet en était un au cinéma. Et gamin, j'adorais "Vidocq"...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :